Accueil
Finance verte ou finance criminelle ?
Partager

Finance verte ou finance criminelle ?

Un article rédigé par Adrien Louandre - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Tout est lié Finance verte ou finance criminelle ?

Pour Adrien Louandre, la finance actuelle tue, car elle est au service des intérêts d’un petit nombre. Et il faut changer très vite le système, de gré ou de force.

Adrien Louandre Adrien Louandre

En grec, il y a deux sortes de colère : la colère "thymos" qui serait une rage de colère et la colère "orgè" la même que le Christ, qui est une colère contre l’injustice. Je voudrais ici exprimer une "colère orgè". Parce qu’en théorie oui, en pratique même si tout le monde n’a pas laissé son éthique à la porte des marchés financiers, le système me parait intrinsèquement pervers.

Car de fait, aujourd’hui, je n’ai pas envie de lancer une énième alerte. Il faut dire les choses: la finance actuelle tue. Ne nous y trompons pas: ce sont eux les responsables du dérèglement climatique. Et ils ont des noms. Qui est-ce à votre avis? Total? Oui, mais pas seulement. D’après OXFAM, les 3 entreprises les plus polluantes de France ne sont ni Total ni même Air France, mais bien 3 banques: la Société générale (qui donne des coups de pouce pour détruire notre avenir et celui de nos enfants), le Crédit Agricole (qui fait un crédit de nos vies) et la BNP, dont le P voulait dire populaire à la base. Haha, laissez-moi rire un instant, rien de plus antipopulaire que ces banques qui détruisent le destin des plus pauvres. Pour vous donner un ordre d’idée, chacune d’entre elle pollue plus que l’Etat lui-même, d’après ce même rapport d’Oxfam. Chacune gère autant d’argent d’ailleurs que le budget de l’Etat. Mais là, aucune démocratie, mais bien plus un système gangrénant Monsieur et Madame tout le monde à être dépendant au niveau bancaire et financier.

A l’auditeur chrétien, qu’il ne s’y trompe pas : on ne peut servir Dieu et l’argent nous dit l’évangéliste Matthieu. Jésus nomme ses adversaires, il nomme les marchands du Temple. Ce sont les mêmes qui financent de fausses études scientifiques pour faire croire que le réchauffement climatique est une hérésie des écologistes pendant qu’eux se délectent à se mettre de l’argent plein les poches en finançant les énergies fossiles, comme le gaz de schiste en Arctique. D’ailleurs, depuis la COP21, ces banques, qui font pression sur les Etats, ont injecté quelques 250 milliards de dollars supplémentaires dans ces énergies.  

Le problème n’est pas que "la finance" mais aussi les financiers. Pendant que ces  ultras riches alimentent la catastrophe climatique au nom de la rentabilité, les premières victimes sont les populations les plus pauvres qui souffrent de la faim, de la soif ou de problèmes de santé.. D’autant qu’ils détruisent la démocratie européenne, nous l’avons vu avec l’exemple grec en 2015. Le malheur de notre société ne vient pas de nulle part, et il ne vient certainement pas des personnes en situation de migration qui fuient la guerre et la misère, la sécheresse et la montée des eaux : de qui viendrait-il alors s’ils ne venaient pas de ceux qui ont le pouvoir, l’argent et les grands médias ?

Le Jésuite et économiste Gaël Giraud propose de bonnes solutions dans ses différents livres, vous pouvez allez voir chers auditeurs. Les associations comme Oxfam également. C’est un fait: la finance d’aujourd’hui façonne le monde de demain, alors investissez votre argent dans des banques écologiques comme la Nef, cela réduira, nous dit Oxfam, votre empreinte carbone de moitié. S’il n’y a qu’un geste à faire, très impactant et rapide c’est celui-là. Pour tout vous dire, moi-même en écrivant cette chronique, j’étais à la caisse d’Epargne (la 4ème pire banque) et bien je change pour la NEF. Vous pouvez aussi aller à la banque Postale, qui en partie publique, s’est retirée des financements dans les énergies fossiles il y a quelques semaines.

Cher auditeur, chère auditrice, au Pakistan et aux Emirats, deux zones ont été déclarées par l’ONU "inhabitables par l’Homme". Bientôt, ce seront des pays entiers. Vous savez si vous écoutez régulièrement mes chroniques, j’ai des rêves de famille. Je veux voir mes futurs enfants grandir dans un monde meilleur pas dans ce monde fossilisé que nous dessinent les grands banquiers. Pour l’instant, à cause d’eux, c’est un mirage. Comme le dit l’Abbé Pierre : "ceux qui disent, avec tout le plat dans leur assiette, avec une bonne figure et une bonne conscience : « nous, on est pour la paix » j’ai envie de leur crier à ceux-là : les premiers violents, les provocateurs de toute violence, c’est vous !"

Si vous travaillez pour eux, vous le savez très bien, vous n’en êtes pas seuls responsables, et il vous faut bien manger, oui, mais vous participez à l’action de banques criminelles. Oui, j’assume le mot. Criminelles.

Comme le dit le romancier Olivier Norek, un jour "Greenpeace" sera remplacé par "Greenwar". Il ne faudra guère s’en étonner, car rien ne remplace l’énergie d’un parent qui se bat pour ses enfants. Changez, vite, changez car non seulement vous pourrirez avec votre argent acquis sur la misère des pauvres, mais ces mêmes pauvres vous ferons changer bientôt, de gré ou de force.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don