Accueil
Les jeunes des JMJ, une génération "complexe"
Partager

Les jeunes des JMJ, une génération "complexe"

Un article rédigé par Philippe Lansac, Odile Riffaud - RCF, le 1 août 2023  -  Modifié le 1 août 2023
JMJ de Lisbonne 2023 Le journal des JMJ du mardi 1 août

Pour beaucoup, ce sont leurs toutes premières JMJ. Ce rassemblement de Lisbonne est donc l’occasion de se découvrir entre générations. Présent sur place, l'évêque de Nantes, Mgr Laurent Percerou décrit une génération "complexe" : ce sont des jeunes "de leur temps", capables d'extérioriser leur joie, mais ils sont aussi en demande de silence et d'intériorité, aspirant à "des liturgies qui soient belles et des liturgies parfois même solennelles".

Ambiance festive au "temps des Français", durant les JMJ de Lisbonne, le 01/08/2023 ©Romane Gallisai / RCF Ambiance festive au "temps des Français", durant les JMJ de Lisbonne, le 01/08/2023 ©Romane Gallisai / RCF

Mardi 1er août, premier jour des JMJ de Lisbonne. Le coup d’envoi officiel sera donné lors de la messe d’ouverture à 20h (heure française). Mais avant cela, tous les pèlerins français sont réunis pour une matinée spéciale. Le "temps des Français", diffusé en direct sur RCF et Radio Notre-Dame, a été préparé depuis des mois. Son programme est résumé par trois mots : "joie, unité, espérance". La joie sera au rendez-vous avec des rappeurs pour chauffer la salle. Mais aussi la ferveur et la prière, pour laisser place à l’intériorité. Un rassemblement entre la fête et la prière, on est en plein dans l’ambiance des JMJ. C'est aussi une façon de rejoindre les aspirations de la jeune génération.

 

 

 


 

LES JMJ DE LISBONNE, UN ÉVÉNEMENT À SUIVRE EN DIRECT SUR RCF

Proposées par l'Église catholique, les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) rassemblent plus d’un million de jeunes du monde entier. Près de 40.000 Français sont attendus du 1er au 6 août à Lisbonne, c'est la troisième plus grosse délégation. RCF, avec Radio Notre-Dame, se mobilise pour vous faire vivre ces temps de prière, de fête et de partage.

> En savoir plus

 


 

 

 

Le "temps des Français", pour rassembler les jeunes catholiques de France sous le signe de "l’unité"

 

Ce "temps des Français" a quelque chose d’inédit : jamais la délégation française n’avait organisé pour un tel show pour des JMJ. Chants, danse, témoignages, et l’intervention de douze témoins, "un chiffre très symbolique", rapporte le Père Vincent Breynaert, directeur du Service national pour l'évangélisation des jeunes et pour les vocations (SNEJV) au sein de la Conférence des évêques de France (CEF). Parmi ces témoins, le footballeur Olivier Giroud, qui est "d’une autre Église" mais qui ne cache pas sa "passion pour le Christ".

 

 

 

→ À LIRE : Le "temps des Français", un moment exceptionnel aux JMJ de Lisbonne

 

 

 

Un évêque américain, figure très connue outre-Atlantique et sur internet, Bishop Barron a été invité pour prononcer une exhortation. L’équipe d’organisation avait envie de lui demander : "Vous qui êtes américain, qui nous voyez de l’autre côté de l’Atlantique, qu’est-ce que vous avez envie de dire au peuple de France, à la jeunesse de France ?"

 

"C’était important de pouvoir faire découvrir aux jeunes la beauté de la jeunesse de France, de pouvoir les faire communier ensemble à cette unité", explique Mgr Laurent Percerou, évêque de Nantes, président du Conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes (CPEJ) au sein de la CEF. Parmi les 42.000 jeunes qui participent aux JMJ de Lisbonne, certains viennent de "diocèses urbains, de diocèses ruraux" et "certains n’ont jamais vraiment connu de temps d’Église, de grand rassemblement qui manifeste la foi d’une Église", souligne Mgr Percerou.

 

 

 

Le "temps des Français" rassemble 42.000 pèlerins lors des JMJ de Lisbonne, le 01/08/2023 ©Romane Gallisai / RCF

 

 

 

La fête et la prière : comment concilier les deux ? 

 

En "pré-show" pour chauffer la salle, un concert du rappeur Gab avec la chanteuse Zita. "On sent que [les jeunes] sont chauds bouillants !" observe la jeune femme. Les deux artistes, mariés depuis deux mois, ont déjà donné des concerts à Portimao, devant les jeunes de la communauté du Chemin neuf, à Viseu avec le diocèse de Lyon, à Coimbra avec la communauté de l’Emmanuel… "On n’a jamais fait de concert avec autant de liesse, se réjouit la chanteuse, on sent qu’ils sont super heureux d’être là !"

 

Cette ambiance festive peut-elle laisser toute sa place à l’intériorité, à la prière ? Pour le directeur du SNJEV, avec "la grâce de la foi, on passe très facilement de l’un à l’autre !" Lors du "temps des Français" sont également prévus des temps de prière et d’adoration eucharistique en silence. Pour Vincent Breynaert, exprimer sa joie et faire l’expérience intime de l’amour du Christ ne sont pas incompatibles, au contraire ! "Plus on s’approche du mystère du Christ, plus on l’exprime par la joie, l’amitié la fraternité, plus on est capable d’accueillir dans le silence une parole qui transforme la vie." Il rappelle que durant toute la durée des JMJ, "il y aura partout à Lisbonne des espaces de silence, des églises qui vont permettre aux jeunes de se recueillir".

 

 

 

La grâce c’est précisément de prendre les jeunes avec tout ce qui fait leur complexité et leur richesse

 

 

 

Une génération "complexe"

 

Les JMJ de Lisbonne sont pour la plupart des participants leurs toutes premières JMJ. Ce rassemblement est donc l’occasion de se découvrir entre générations. "Ce sont vraiment des jeunes de ce temps, décrit Mgr Percerou. On parle parfois d’une société liquide, d’une société horizontale, où la verticalité n’est plus trop assumée, on remet en cause les institutions, on remet en cause l’autorité… Ces jeunes-là, ils sont de ce monde-là." Le président du conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes (CPEJ) remarque que les jeunes sont "en même temps demandeurs d’enseignements, d’être fortifiés ans leur foi, d’être rassurés dans leur foi, dans un monde dans lequel ils sentent bien que ce n’est pas facile d’être chrétien".

 

Habités par "une grande soif d’intériorité, de silence", ces jeunes aspirent à "des liturgies qui soient belles", constate l'évêque de Nantes, et même "des liturgies parfois solennelles". "Ils sont donc très complexes" conclut Mgr Percerou. Mais justement le "temps des Français", tout comme la programmation des JMJ, où la fête alterne avec la prière et le recueillement, répond aux aspirations de la jeune génération. "La grâce c’est précisément de prendre les jeunes avec tout ce qui fait leur complexité et leur richesse."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don