Accueil
"Tout le pays" : la chanson de trois jeunes lyonnais pour les JMJ de Lisbonne

"Tout le pays" : la chanson de trois jeunes lyonnais pour les JMJ de Lisbonne

Un article rédigé par Jean-Baptiste Cocagne, Odile Riffaud - RCF, le 16 juin 2023  -  Modifié le 31 juillet 2023
L'actu chrétienne Dans le diocèse de Lyon, les JMJ se préparent

Les Journées mondiales de la jeunesse sont un moment spirituel et festif. Au diocèse de Lyon, on se prépare activement car le rendez-vous approche. Préparation logistique, spirituelle... mais pas seulement. Trois artistes lyonnais ont déjà imaginé l'hymne des Français aux JMJ, sur un ton... décalé ! Ils la dévoilent ce mercredi 21 juin, à l'occasion de la fête de la musique. 

L'équipe de préparation des JMJ pour le diocèse de Lyon, avec l'évêque Mgr Olivier de Germay ©RCF Lyon L'équipe de préparation des JMJ pour le diocèse de Lyon, avec l'évêque Mgr Olivier de Germay ©RCF Lyon

Les Journées mondiales de la jeunesse au Portugal se passent du 25 juillet au 6 août. Avec plus de 2.000 jeunes, la délégation lyonnaise est l’une des plus importantes de France. Trois jeunes lyonnais ont même déjà prévu un hymne des JMJ au ton décalé, et espèrent qu’il sera repris par tous les pèlerins français.

 

L’hymne des Français aux JMJ ?

 

Ils ont l'ambition d'en faire l’hymne des Français aux JMJ de Lisbonne. Trois artistes lyonnais interprètent le remix du tire "Pompéi" du groupe grenoblois HDX"Cette fois c’est pour de vrai, la France part aux JMJ, faut qu’t’en parle dans tout l’pays…. On f’ra kiffer tout le pays…" En écoutant bien les paroles il est aussi question d’une certaine Nathalie : les anciens JMJistes reconnaîtront sans doute l’allusion à la chanson "Nathalie mon amour des JMJ" du groupe Oldelaf et Monsieur D, sortie en 2006. La chanson des trois lyonnais sort officiellement ce mercredi 21 juin, pour la fête de la musique. 

 

 

Une préparation spirituelle

 

Les JMJ c'est un moment festif mais surtout un pèlerinage, un temps fort spirituel. Au sein de la paroisse Lyon-Centre, la plus grosse route partant de Lyon - le berceau de Glorious, groupe de musique chrétienne - on a veillé à la préparation spirituelle des JMJ. "On a fait un parcours au sein de notre paroisse avec cinq rencontres et une démarche spirituelle à faire à chaque fois, comme écrire une lettre à Dieu en décrivant un peu ce qu’on attendait des JMJ", décrit Alicia Besson, 20 ans, fortement impliquée dans la préparation des JMJ au sein de sa paroisse. Elle vient d’ailleurs de recevoir le baptême à Pâques. Cette lettre que chaque jeune a écrite, "on l’ouvrira à la fin des JMJ pour voir un peu si ça a répondu à nos attentes, est-ce qu’on a grandi depuis dans notre foi…" Pour Alicia Besson, toutes les rencontres que font les jeunes à l’approche des JMJ "font partie aussi de la préparation".

 

Et le "désir d’authenticité, de profondeur" qu’éprouvent les jeunes est "impressionnant", selon le Père Étienne Roche, responsable de la Pastorale des jeunes du diocèse de Lyon. "On s’aperçoit que ces jeunes effectivement ont soif d’essentiel", dit-il. Et "qu’ils ne sont pas complètement dupes" de "l’ambiance un peu replète de la société". "Bien sûr, ils sont parfois un peu englués dans les réseaux sociaux, dans un peu de paraître", mais "on sent qu’ils sont vraiment prêts à vivre quelque chose et à se donner de la peine pour vivre cette rencontre et en repartir transformés".

 

Une importante préparation logistique

 

Le diocèse de Lyon doit aussi conduire 2.000 jeunes au Portugal, un véritable défi logistique ! Pour les 43 routes – c’est-à-dire groupes – constituées par les paroisses, mais aussi les mouvements scouts ou les associations de personne en situation de handicap, cela signifie prévoir un lieu de rendez-vous pour la trentaine de cars au départ. Mais il faut aussi prévoir les repas, les douches... "Un des défis principaux est le lien avec les Portugais, étant donné qu’il y a une différence de culture et une barrière de la langue", raconte Ombeline Paulet, salariée du diocèse de Lyon en charge de l’organisation des JMJ. Le budget pour conduire 2.000 jeunes à Lisbonne est de 2 millions d’euros.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don