Accueil
Le top départ est donné pour les JMJ de Lisbonne

Le top départ est donné pour les JMJ de Lisbonne

Un article rédigé par Alexandra Rey - Pierre Hugues Dubois - RCF, le 31 juillet 2023  -  Modifié le 31 juillet 2023
L'actu chrétienne Lisbonne se prépare à accueillir les JMJ

Le feu vert des Journées Mondiales de la Jeunesse est lancé, les rues de Lisbonne frémissent, les stands éphémères sont installés sur les places de la ville. Ils sont près d’un million de jeunes venus du monde entier à se retrouver dès lundi 31 juillet pour la semaine des JMJ. La ville se tient prête pour l’événement religieux et culturel tant attendu, quatre années après la dernière édition à Panama. 
 

Le top départ est donné pour les JMJ de Lisbonne. © Pierre-Hugues Dubois Le top départ est donné pour les JMJ de Lisbonne. © Pierre-Hugues Dubois

C’est le premier jour des JMJ à Lisbonne. Les centaines de milliers de pèlerins sont arrivés petit à petit depuis une semaine et l’ambiance est déjà bien animée dans les rues de la ville. Les premiers pèlerins défilent munis de nombreux drapeaux, et de banderoles à l’effigie du pape, dont l’arrivée est prévue le 2 août. 

 

 

 


 

LES JMJ DE LISBONNE, UN ÉVÉNEMENT À SUIVRE EN DIRECT SUR RCF

Proposées par l'Église catholique, les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) rassemblent plus d’un million de jeunes du monde entier. Près de 40.000 Français sont attendus du 1er au 6 août à Lisbonne, c'est la troisième plus grosse délégation. RCF, avec Radio Notre-Dame, se mobilise pour vous faire vivre ces temps de prière, de fête et de partage.

> En savoir plus

 


 

 

 

Lieu de culte et de rencontre, la ville est prête

 

Alors que la jeunesse catholique arrive dans la capitale portugaise tout au long de la journée, les derniers préparatifs sont mis en place le matin même. Sur l’une des places principales de la ville, les commerçants ont installé des cabanes en bois, le temps de l'événement. Une occasion pour les Lisboètes de vendre de quoi ravitailler les pèlerins en nourriture, mais aussi en produits dérivés des JMJ. Tatiana, commerçante sur la place propose des produits religieux, mais aussi des produits des JMJ « On vend des chapelets pour ceux qui veulent prier. On a également des T-shirts, des casquettes, des sacs, des bracelets, des cahiers, beaucoup de croix… »

 

Sur les places et dans les rues, de nombreux stands de restauration et chapiteaux pour les messes sont montés. Les paroisses portugaises se mobilisent en masse. Après des mois de préparations, la paroisse française de Lisbonne « Saint Louis des Français », propose un accueil pour les pèlerins. 

 

Les inquiétudes des Lisboètes sont palpables 

 

La population de la ville va être multipliée par quatre pour cet événement. De quoi donner des sueurs froides à certains locaux, qui préfèrent profiter des vacances pour quitter la ville. D’autres restent, mais ne sont tout de même pas rassurés par la foule, et ce malgré les près de 24 700 volontaires mobilisés pour encadrer le rassemblement. Rita hésite encore à quitter la ville « Nous sommes un peu inquiets, car il y a beaucoup de personnes qui viennent, et Lisbonne est une très petite ville. Lisbonne est très jolie, mais aussi très petite. »

 

Pour d’autres habitants, les complications seront du côté des transports. Rita rit nerveusement : « tous les jours à Lisbonne on connaît déjà des difficultés avec le travail. » Néanmoins, ils ne voient pas tous cet événement d’un mauvais œil, et sont optimistes : « au Portugal tout fini par très bien se passer, tout rentrera dans l’ordre s’il y a quelque chose. » conclut Jérôme, expatrié depuis 6 ans à Lisbonne. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don