Accueil
Édito - Résolutions de début d'année : et si on appliquait la méthode du Kaizen ?
Partager

Édito - Résolutions de début d'année : et si on appliquait la méthode du Kaizen ?

Un article rédigé par Nathalie Leenhardt - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
L'édito de Nathalie Leenhardt Édito - Résolutions de début d'année : et si on appliquait la méthode du Kaizen ?

En ce début d’année où l'on prend de bonnes résolutions, où l'on fait des projections sur les mois à venir, on se demande ce que l'on peut changer dans sa vie. Et si on appliquait la méthode du Kaizen ? Une manière d'avancer pas à pas, un pied après l'autre, pour atteindre ses objectifs.

Nathalie Leenhardt - DR Nathalie Leenhardt - DR

Résolutions de début d'année : et si on appliquait la méthode du Kaizen ?

Le début d’année est bien ce temps des résolutions personnelles, des projections sur les mois à venir, des questions sur le futur. Chacun, chacune cherche ce qu’il peut ou veut changer dans sa vie. Connaissez-vous à cet égard la méthode du Kaizen ? Pour y voir clair, se fixer des objectifs, avancer vers l’horizon, on pose un pied après l’autre.

Et c’est le premier pas qui compte. Ici pas de révolution soudaine, pas de changement radical mais le début de la marche et la mise en mouvement. Et cela est vrai dans quantité de domaines. Personne ne peut du jour au lendemain se mettre à marcher les 7.000 pas quotidiens recommandés par les tenants du bien-être. Mais chacun peut agrandir un peu plus tous les jours le tour de son quartier. 

Personne ne peut changer radicalement son mode de vie pour le rendre plus compatible avec la lutte contre le dérèglement climatique. Mais chacun peut se fixer une échelle d’objectifs à atteindre : trier davantage ses déchets, se mettre au vrac, prendre son vélo ou le bus plusieurs fois par semaine, ne plus céder à l’achat impulsif et si souvent inutile…

 

Quand le passage à l'action rassure

C’est rassurant de voir comme le passage à l’action permet de lutter contre l’écoanxiété, ce mal qui frappe tant de jeunes face au sort de la planète. Des mouvements comme Alternatiba, qui plaide l’action non-violente pour réveiller les consciences, sont intéressants à découvrir. Portés par des militants créatifs, ils disent d’autres manières de vivre. 

De même, dans le domaine du savoir, le sondage du Forum économique mondial, publié ce 5 janvier, m’a marquée. On y découvre que les citoyens des pays émergents font beaucoup plus confiance que ceux des pays dits riches à l’intelligence artificielle, définie comme l’intervention des ordinateurs et des robots dans ce qui était auparavant le fruit de l’intelligence humaine. Une majorité d’habitants de ces pays y voient une amélioration probable de leurs conditions de vie, dans l’éducation, la santé, les transports… De quoi là encore donner envie, pas après pas, d’aller au-delà des a priori, des craintes et de chercher à comprendre…

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don