Accueil
Eco-anxiété : quand la crise écologique nous affecte psychologiquement
Partager

Eco-anxiété : quand la crise écologique nous affecte psychologiquement

Un article rédigé par Amélie Gazeau - RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Voyage Intérieur Eco-anxiété: quand le souci de l'environnement affecte la santé mentale

Eco-anxiété, une inquiétude liée à la crise écologique. Culpabilité, sentiment d’impuissance, colère, tristesse, peur… Sont les émotions que peut susciter l’observation de l’état du monde. Quels sont les causes et les symptômes de l’éco-anxiété ? Comment traiter ce trouble ? Pour répondre à ces questions, Marie-Charlotte Laudier reçoit Charline Schmerber, praticienne en psychothérapie et spécialiste de l'éco-anxiété.

PIxabay PIxabay

Eco-anxiété et solastalgie, des réactions rationnelles face à la crise écologique

 

Charline Schmerber a souhaité aider ses patients autour de la problématique de l'éco-anxiété car elle a été elle-même touchée par ce phénomène de détresse lié à la destruction de l'environnement. Elle n'a pas trouvé d'accompagnement. Cette praticienne en psychothérapie a donc creusé le sujet de l'éco-anxiété et de la solastalgie. Charline Schmerber a rapidement réalisé que ces sujets faisaient écho à de nombreuses personnes notamment depuis l'épisode de canicule de 2019. L'éco-anxiété et la solastalgie sont deux termes qui se ressemblent mais n'ont pas la même temporalité au niveau de la souffrance que vit la personne concernée.

 

"L'éco-anxiété c'est une détresse prospective, c'est à dire que c'est imaginer l'avenir qui va générer tout un panel d'émotions, donc il y a quelque chose d'anticipatoire alors que pour la solastalgie c'est une détresse qui est rétrospective [...] la solastalgie c'est la perte d'une environnement connu et l'émergence d'une détresse psychique, c'est vraiment la perte d'un lieu de réconfort" explique Charline Schmerber. La praticienne rappelle que l'éco-anxiété et la solastalgie ne sont pas des pathologies. Selon elle, ces réactions sont plutôt saines face à une situation préoccupante comme la crise écologique.

 

L'arbre qui cache la forêt

 

Même si les angoisses que nous avons, face à la crise environnementale qui se joue sous nos yeux, sont plutôt naturelles, elles peuvent parfois être le résultat d'anxiétés plus profondes comme par exemple l'angoisse de finitude, la crainte de la mort individuelle et l'angoisse eschatologique qui est la peur de fin du monde. 

 

Charline Schmerber reçoit des patients touchés par l'eco-anxiété et de la solastalgie depuis 2019. Elle remarque une réelle augmentation des consultations sur ces sujets, notamment depuis la crise du Covid-19. Pendant cette crise, les personnes ont été touchées dans leur quotidien, contrairement aux questions climatiques habituelles qui paraissent  souvent lointaines. Cela a engendré une réelle prise de conscience. Elle observe également que ces angoisses touchent principalement des femmes, plutôt jeunes car davantage sensibles à ces sujets. Par ailleurs, certains métiers qui touchent à l'agriculture, à la science ou à l'écologie vont être plus impactés car davantage au fait des conséquences de la crise écologique.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don