Accueil
Tribunes chrétiennes
©RCF

Tribunes chrétiennes

Emission présentée par Élisabeth Walbaum, Payot Cyrille, Benoist de Sinety

Chaque jour, dans la matinale RCF, la parole est donnée à un membre de l'Église catholique ou de l'Église protestante.

Partager
S'abonner

Episodes

  • Elisabeth WALBAUM / ©RCF

    Salon de l’Agriculture, que fera-t-on ensemble pour la planète ?, par Elisabeth Walbaum

    26 février 2024

    Le salon de l’Agriculture a ouvert ses portes ce samedi. Souvent considéré comme la première ferme de France, cet événement annuel fait face à des enjeux majeurs comme la disparition progressive des exploitations. Elisabeth Walbaum affirme qu’il ne faut pas simplement assister à ce rassemblement mais avant tout agir ensemble.  

  • Benoist de Sinety / Hans Lucas - P. Gaillardin

    Est-ce que j'utilise correctement mon temps ?, par Benoist de Sinety

    23 février 2024

    "Jamais dans ma vie je ne me suis vu si pauvre en temps. A tel point que parfois, quand je me confie à Dieu, je mendie ce temps dont j’ai le plus grand besoin" écrivait le jésuite Matteo Ricci (1552-1610) tandis qu’il œuvrait à tisser des liens entre l’Europe et la Chine. Benoist de Sinety revient sur l'importance d'accorder du temps au temps pour savoir savourer l'instant présent et par là faire l'expérience de la présence réelle du Seigneur.

  • Cyrille Payot ©RCF Radio

    Faut-il supprimer les aventures de Rabbi Jacob ?, par Cyrille Payot

    19 février 2024

    Le wokisme est un mouvement né aux Etats-Unis , parmi les esclaves noirs et inspiré directement de l’évangile. Il a pour ambition de déconstruire les normes sociales, morales et scientifiques. En France, il se manifeste par la cancel culture. Dans “Les aventures de Rabbi Jacob”, le réalisateur met en scène un catholique antisémite et caricature la communauté juive. Une représentation qui interroge. Pour Cyrille Payot, il faut plutôt s'interroger aux dérives possibles du wokisme. 

  • Benoit de Sinety ©Hans Lucas/ P. Gaillardin

    Proche-Orient: “Vas- tu vraiment périr le juste avec le coupable ?”, par Benoist de Sinety

    16 février 2024

    Personne n’a oublié la violence inouïe du pogrom qui a frappé la Terre sainte le 7 octobre dernier. Des millions de vie innocentes sont résignées à se rendre coupable de crimes de guerre. Quant à lui, le peuple palestinien tente d’échapper à leur fatalité. Pour Benoist de Sinety, il est important de rappeler que chaque individu sur cette terre est aimé par Dieu. 
     

  • Elisabeth WALBAUM / ©RCF

    La question de la semaine : et mon couple, dans tout cela ?, par Elisabeth Walbaum

    12 février 2024

    Mercredi 14 février, nous fêterons la Saint Valentin. La fête des amoureux rime souvent avec opérations commerciales en tout genre. Notre société de consommation nous fait oublier le but premier de cette fête: célébrer l’amour. Elisabeth Walbaum nous invite à saisir cette opportunité pour entretenir la flamme de l’amour. 
     

  • Benoit de Sinety ©RCF

    Joséphine Bakhita, un exemple pour aujourd’hui, par Benoit de Sinety

    9 février 2024

    Hier, nous fêtions la sainte Joséphine Bakhita, canonisée par le pape Jean Paul II. Marquée par une enfance douloureuse, sa rencontre avec le Christ dans un monastère à Venise lui a offert une seconde vie. Religieuse noire dans un monde de blancs, elle appelle à ne pas se séparer pour une couleur de peau ou de religion.

  • Cyrille Payot ©RCF Radio

    La colère des agriculteurs: de la conviction écologique à notre responsabilité, par Cyrille Payot

    5 février 2024

    Derrière les chiffres et les revendications, il y a avant tout la vocation d’être agriculteur. Des hommes et des femmes qui donnent corps et âme pour leurs bêtes et leurs terres. Ils sont placés devant deux injonctions contradictoires : d’un côté une urgence écologique et de l’autre, des normes qui les usent. Cyrille Payot explique l’importance d’apporter une réponse collective.

  • Benoit DE SINETY / ©Hans Lucas p- gaillardin

    A toi l'ami, qui tente de sortir du fléau de l'addiction, par Benoist de Sinety

    2 février 2024

    Le mois de janvier vient de s’achever et avec lui le Dry January. Chaque année, de nombreuses personnes tombent dans le fléau de l'addiction. Vouloir s’en sortir est un acte héroïque. Benoist de Sinety invite à assumer son combat car personne n’est seul dans une  épreuve d'une vie.

     

     

  • Elisabeth WALBAUM / ©RCF

    L'autorité : un pouvoir ou un service ?, par Elisabeth Walbaum

    29 janvier 2024

    Derrière le mot pouvoir se cache en réalité une fragilité: celle d’exercer seul. Pour un enfant issu de la protection de l’enfance, l’autorité est au service de son cadre de vie. A travers l’évangile de Marc, Elisabeth Wallbaum s’interroge sur l’autorité comme un service plutôt qu’un pouvoir. 
     

  • Benoit DE SINETY / ©Hans Lucas p- gaillardin

    L'étouffante complexité adminisrative, par Benoist de Sinety

    26 janvier 2024

    C'est sans doute l'un des pires désastres apportés par la modernité : la complexification considérable des formalités administratives. Aujourd'hui, Benoist de Sinety s'insurge de l'étouffante complexité administrative qui partout nous entoure. 

  • Pasteur Cyrille Payot

    Parlons d'unité !

    22 janvier 2024

    C'est une voix qui sera désormais dans les tribunes chrétiennes du lundi. Cyrille Payot est pasteur au sein de la paroisse de l'Eglise protestante unie du Cognaçais. Pour sa première chronique, il nous parle de l' importance de l' unité des chrétiens.

  • Benoit DE SINETY / ©Hans Lucas p- gaillardin

    Polémique sur Stanislas : une imposture intellectuelle, par Benoist de Sinety

    19 janvier 2024

    La nouvelle ministre de l'Education Amélie Oudéa-Castéra est actuellement empêtrée dans de fragiles justifications autour de la scolarisation de ses enfants au sein de l'école privée Stanislas à Paris. Benoist de Sinety réagit à la polémique qui bouscule l'établissement hors-contrat.

  • Elisabeth WALBAUM / ©RCF

    Blue Monday... ou comment redonner goût à la vie ?

    15 janvier 2024

    Nous sommes aujourd'hui le 15 janvier. C'est aujourd'hui le Blue Monday, journée considérée comme la plus déprimante de l'année. S'il n'y a pas de statistiques officielles qui justifient le choix de cette date, le contexte s'y prête : météo défavorable, les fêtes de fin d'année sont loin et les bonnes résolutions de début d'année faiblissent. Ce jour est aussi l'occasion de parler de la solitude qui frappe massivement en France. Elisabeth Walbaum appelle à se soucier des sept millions de français qui souffre chaque année de l'isolement. 

  • Benoit DE SINETY / ©Hans Lucas p- gaillardin

    De Matignon au Vatican, la communication ne pourra jamais remplacer l’action

    12 janvier 2024

    A l'Education Nationale, Gabriel Attal a imprimé sa marque. Mais pour Benoist de Sinety, si cette manière de procéder n'est qu’une stratégie de communication, les conséquences pourront être désastreuses. Car de Matignon aux couloirs du Vatican, l'action doit toujours être préférée à la communication. Dans l'Eglise, preuve en est avec la publication de Fiducie Supplicans, texte dans lequel le Saint-Siège autorise la bénédiction des couples homosexuels. 

  • Elisabeth WALBAUM / ©RCF

    Faut-il prendre de bonnes résolutions ?

    8 janvier 2024

    En ce début du mois de janvier, c'est le retour des traditionnelles bonnes résolutions que l'on se promet de tenir chaque année. Faire plus de sport, passer plus de temps avec sa famille etc... Un français sur trois aurait pris une ou plusieurs bonnes résolutions pour l'année 2024 selon un sondage de Statista. Elisabeth Walbaum revient sur l'importance de bien choisir ces résolutions.

  • Benoist DE SINETY / ©RCF

    Que souhaiter pour 2024, sinon être toujours plus artisan de paix ?

    5 janvier 2024

    Pour 2024, est-il possible de souhaiter que les propagateurs de peurs se fassent artisans de paix, que nous puissions parler, dialoguer échanger, histoire de sortir d’une politique névrotique où seules comptent la communication et la réaction à l’évènementiel ? Possible aussi de souhaiter que ceux qui se recueillent devant une crèche n’oublient jamais qu’ils y contemplent des pauvres et des futurs migrants ? Benoist de Sinety nous partage ses souhaits pour l'année 2024.

  • Benoit DE SINETY / ©RCF

    Une simple petite croix tracée sur un front

    22 décembre 2023

    Une petite croix tracée sur le front affectueux d'un enfant avant qu'il n'aille se coucher. Le père ou la mère qui chaque soir pose ce geste sur le petit qui vient lui dire bonsoir, lui rappelle avant que les feux ne s'éteignent de quel amour il est aimé et qui en est la source. Au moment de l'abandon de la nuit, où tous fermeront les yeux, il en est un qui demeure veilleur, dont l'attention et la tendresse ne faiblissent jamais. A quelques jours de Noël , Benoist de Sinety développe l'importance de la bénédiction et sur la loi immigration qui a secouer la France cette semaine.   

  • Elisabeth WALBAUM / ©RCF

    Migrations : notre accueil peut-il être inconditionnel ?

    18 décembre 2023

    Aujourd'hui le 18 décembre, c'est la journée internationale des migrants. Alors que la thématique du migrant s'ancre toujours plus dans l'actualité politique, Elisabeth Walbaum rappelle la nécessité de l'hospitalité des ces personnes exilée et déracinée de leur terre natale.

  • Benoist DE SINETY / ©RCF

    Fermeture du lycée Averroès à Lille, au delà de la polémique

    15 décembre 2023

    Le lycée privée musulman de Lille a perdu son contrat qui le liait à l'Etat depuis 2008, accusé notamment de dérives religieuses. Alors que la polémique autour la fermeture de cet établissement fait grand bruit, Benoist de Sinety analyse la symbolique de cette décision.

  •  Marc Schaefer / ©RCF

    Lumière, paix, Bethléem : est-ce encore compatible ?

    11 décembre 2023

    La lumière de Noël nous vient d'une région, loin d'être en paix. Cette année face au contexte géopolitique, la fête de la Nativité ne sera pas comme les autres à Bethléem lieu de naissance du Christ. Aujourd'hui, Marc Schaefer encourage à entretenir cette lumière et à œuvrer pour la paix.

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 47

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don