Accueil
Loin des yeux, près du cœur
©RCF

Loin des yeux, près du cœur

Emission présentée par Delphine Krzyzanowka

Association de loi 1901, reconnue de bienfaisance et habilitée à recevoir dons et legs, Enfants du Mékong n’a cessé d’évoluer depuis 1958 pour s’adapter aux demandes du terrain. Voulue comme un lien d’amitié avec les peuples d’Asie du Sud-Est, elle est restée fidèle à sa vocation première : aimer et secourir les enfants pauvres et souffrants en leur offrant un avenir grâce à l’instruction.

Partager
S'abonner

Episodes

  • Guillaume d'Aboville est le directeur général d'Enfants du Mékong ©DR

    Deux navigateurs traversent l'Atlantique aux couleurs d’Enfants du Mékong, par Guillaume d'Aboville

    16 avril 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    François et Vianney voguent en mer. Partis dimanche 14 avril de La Trinité-sur-Mer (Morbihan), les deux jeunes marins courent la Cap Martinique, une transatlantique solidaire. Leurs voiles portent les couleurs des Enfants du Mékong, une association aidant à scolariser des enfants en Asie, raconte le directeur général d'Enfants du Mékong, Guillaume d'Aboville.

     


    .

  • Chaque année, les Français peuvent déduire leurs dons aux associations. © Pixabay

    Une déduction fiscale pour les associations

    9 avril 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    A l'heure de la déclaration de revenus annuelle, les donateurs vont pouvoir déduire fiscalement leurs dons. Guillaume Mariau, directeur de la communication d’enfants du Mékong, explique l'intérêt, pour l'Etat, des dons des Français envers les associations.

     

  • Antoine Besson / ©RCF

    La cour de justice des Philippines

    26 mars 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Depuis des années, le Laos lutte contre la guerre des drogues, impactant notamment les jeunes,  recrutés et utilisés pour transporter et écouler la marchandise. Manuel est un ancien enfant de la drogue. Grâce au système d'éducation d'Enfants du Mékong, il est devenu un grand avocat, qui se bat dans les cours de justice pour aider tous les autres enfants victimes de la même influence. 

  • Guillaume Mauriau ©RCF

    Hommage aux partenaires qui soutiennent l’éducation avec Enfants du Mékong

    19 mars 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Entre Michelin, Biomereux, Sisley ou encore le Crédit Agricole, de nombreuses entreprises soutiennent et participent à l'éducation des Enfants du Mékong. En dehors du cadre professionnel, elles leur permettent une aventure humaine entre collaborateurs. Guillaume Mariau partage une initiative vertueuse proposée par  le groupe de voyage, Marco Vasco. 

  • Guillaume D'Aboville ©DR

    "C’est parce que je suis faible que je suis fort"

    5 mars 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Au cœur de Bangkok, se trouve le bidonville de Khlong Toei où 120 000 personnes vivent d’habitations de fortune. Avec le père Edgard, prêtre Xaviérien missionnaire, Guillaume  d’Aboville rencontre une veille femme amputée de sa jambe. Par d'être un poids pour sa famille, elle s'est sacrifié pour « les laisser vivre normalement ». Une lumière dans l’obscurité de Khlong Toei. 

  • Guillaume Mauriau ©RCF

    Au Cambodge, la profonde révolution technologique menace les plus précaires

    27 février 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Une révolution digitale frappe le Cambodge. Contrairement aux années passées, tout se fait en un clic sur téléphone: paiement avec un QR code, réserver un siège dans un bus et même la 4G s’est démocratisée. Pour autant, cette arrivée digitale menace l’emploi et tend à supprimer des emplois humains par des machines. L'enjeu est d’accompagner ce pays dans sa transition pour éviter l'accroissement de la pauvreté. 

  • Antoine Besson / ©RCF

    Guerre en Birmanie, le point sur le conflit

    20 février 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Depuis trois ans, le peuple birman est en guerre. Le conflit oppose d’un côté, la junte du général Min Aung Hlaing, de l’autre, un peuple opprimé par l’armée au pouvoir, qui n’a pas hésité à prendre les armes. La junte vient d’annoncer la mise en place d’un service militaire obligatoire pour les garçons de 18 à 35 ans et les filles de 18 à 27 ans. Face à l’insécurité du pays, la Birmanie tremble pour sa jeunesse, victime de cette guerre. 
     

  • Guillaume Mauriau ©RCF

    En Thaïlande, les camps de réfugiés birmans en péril

    13 février 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Le 1er février 2021, un coup d'État en Birmanie, a entraîné le déplacement de près de 2 millions de personnes vers la frontière avec la Thaïlande. Au total, plus de 130.000 birmans sont pris en charge dans des camps de réfugiés. La plupart traverse illégalement sans même savoir s' ils pourront être accueillis. Cette  l’immigration massive renforce la corruption et l'exploitation des migrants. Enfants du Mékong s’est rendu sur place pour leur venir en aide. 
     

     

  • Antoine Besson / ©RCF

    Petit éloge de l’écriture

    30 janvier 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Le volume des lettres échangées a diminué de 2/3 en 15 ans. Par souci d’efficacité, le papier est délaissé au profit du numérique. Antoine Besson nous invite à reprendre la plume. Pour les Enfants du Mékong, outre un moyen de communication, une lettre reçue de leur parrain français est une véritable preuve d’amour. Dans la solitude de la guerre civile, ils se sentent écoutés et considérés à leur juste valeur. Ne négligez pas le pouvoir de l'écriture. 
     

  • Guillaume d'Aboville/ ©RCF

    Quel est le lien entre le lycée Stanislas et le bidonville de Con Hen ?

    23 janvier 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    L'affaire Oudéa-Castéra et de l'établissement Stanislas sont dans la tourmente. La remise en question d'une œuvre éducative de plus de 200 ans qui forme actuellement plus de 3 500 élèves suscite des interrogations légitimes. À en oublier les fruits de l’exigence et de la bienveillance éducative, de l’ouverture aux personnes handicapées ; à l’engagement de tant de jeunes pour servir les pauvres. Aujourd'hui, Guillaume d'Aboville revient sur la polémique dans laquelle se trouve empêtré le lycée Stanislas et le compare à ce que peut vivre le bidonville de Con Hen au Vietnnam.

  • Antoine Besson / ©RCF

    Le volontariat, un engagement pour la jeunesse

    16 janvier 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    C'est un réflexe bien naturel dans notre société contemporaine d'opposer l'âge à l'expérience. La nomination de Gabriel Attal comme plus jeune Premier ministre de la Vème République en est un exemple récent. Antoine Besson nous fait part de l'expérience d'Enfants du Mékong qui envoie depuis 35 ans des volontaires âgés de 20 à 35 ans à l'autre bout du monde.  

  • Antoine Besson / ©RCF

    Philippines : le tabou de l'inceste

    9 janvier 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Je crois que le simple fait de s’immerger dans cette réalité pour les besoins de l’enquête me faisait peur. J’ai rencontré des enfants qui ont l’âge des miens et qui ont connu des violences et des trahisons de la part des adultes qu’aucun être humain ne devrait connaître. Les violences sexuelles sont en elles-mêmes une tragédie. Mais quand elles touchent l’enfance, quand elles viennent saccager l’innocence, alors elles deviennent encore plus insoutenables. Antoine Besson raconte son enquête pour le magazine d'Enfants du Mékong sur les tabous de l'inceste aux Philippines.

  • ©RCF

    Au seuil d'une nouvelle année, que nous dirait un fils de paysan vietnamien ?

    2 janvier 2024
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG
  • Guillaume D'Aboville ©RCF

    Nous sommes tous les moutons de la crèche !

    12 décembre 2023
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Me voici je suis devant toi. Je suis l'oublié, le sans voix, j'ai soif.  J'ai soif de mon enfance qui m'a été volé. J'ai soif de la tendresse d'un papa et d'une maman. J'ai soif de jouer comme tous les enfants de mon âge. J'ai soif de comprendre que je ne suis pas un objet mais une merveille qui a du prix. Guillaume d'Aboville adopte le point de vue d'un enfant chiffonnier des Philippines devant la crèche de Noel. 

     

  • Guillaume MARIAU/ ©RCF

    Le parrainage, un cadeau de Noël original

    5 décembre 2023
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    L'arrivée de la période de Noël rime souvent avec les incontournables cadeaux placés au pied du sapin et que l'on s'offre aux uns aux autres. Toutefois, leur utilité réel interroge. La plupart de ces cadeaux sont très rapidement mis à la poubelle après quelques mois, quand d'autres sont directement remis en vente sur Internet. Dans un contexte de surconsommation, Guillaume Mariau propose de repenser le type de cadeaux que l'on offre à nos enfants.

  • Antoine Besson ©DR

    Je n'aime pas Noel !

    28 novembre 2023
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Antoine Besson n'aime pas Noël. Il nous explique pourquoi... Et fait une proposition d'un cadeau de Noël un peu particulier, un cadeau qui permet de privilégier une transmission des valeurs humanistes aux enfants, qui les fasse vraiment grandir. 

  • Guillaume Mariau

    Il y a dix ans, le typhon Haiyan soufflait les côtes Philippines

    14 novembre 2023
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Le 8 novembre 2023, il y a 10 ans déjà, le typhon Haiyan soufflait à plus de 315 km/h sur les côtes Philippines. Nous ne sommes pas une association d’urgence, donc ce n’est pas nous qui avions acheminé des soins ou des produits de première nécessité. Par contre, pendant les deux années qui ont suivi ce drame, nous avons, en lien avec les villageois, les responsables locaux, soutenu la reconstruction de plus de 1200 maisons et de plusieurs dizaines d’écoles. Pendant les six mois qui ont suivi le typhon, je crois que je n’ai jamais autant travaillé de ma vie. Douze heures par jour pour analyser tous les besoins, répondre aux multiples donateurs et aux fondations.

  • La cabane de Boon @AntoineBesson

    On ne peut pas se résigner à la misère !

    7 novembre 2023
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Antoine Besson revient de reportages à Bangkok et à Manille. Il a passé du temps dans les bidonvilles, avec des familles sans ressources, et parfois sans maison, avec des enfants des rues, avec des volontaires Bambou. Il ne veut pas se résigner à la misère. 

  • Enfants du Mékong : l'heure bambou, l'heure sans téléphone

    Enfants du Mékong : l'heure bambou, l'heure sans téléphone

    31 octobre 2023
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Aujourd’hui, Enfants du Mékong nous livre une petite pépite de Quitterie, une de nos volontaires « Bambous ». Elle vient de partir donner 1 an de sa vie servir les plus pauvres aux Philippines. La voilà arrivée à Dumaguete, principale ville de Negros Oriental de 130 000 habitants. Ici, les familles vivent dans un isolement rural qui pose un problème d’accès aux infrastructures scolaires. Ici, L’éclatement des familles est très fréquent avec de nombreux pères sont absents.

  • ©Antoine Besson

    Jothan, ou le courage dans la détresse

    24 octobre 2023
    En partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

    Antoine Besson est actuellement en reportage pour le magazine Asie Reportages aux Philippines, pour une grande enquête sur les abus sur mineurs aux Philippines. Une réalité sordide, qui touche de nombreux enfants, et qui cible malheureusement les plus faibles et les plus vulnérables, c’est-à-dire aussi les plus pauvres. C’est d’autant plus terrible que la majorité de ces abus ont lieu au sein même des familles et sont donc de nature incestueux.

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 110

Afficher plus
Une émission en partenariat avec ENFANTS DU MÉKONG

Enfants du Mékong est une association de parrainage depuis 1958. En 2021, ce sont plus de 23 000 enfants parrainés et 60 000 enfants soutenus qui peuvent ainsi accéder à l’éducation, se construire et s’insérer professionnellement. Les enfants parrainés vivent dans 6 pays : Vietnam, Birmanie, Cambodge, Thaïlande, Philippines et Laos. L’association soutient la construction d’une centaine de projets de développement par an (écoles, puits…) et gère 10 centres et 78 foyers. Elle envoie aussi 60 volontaires de solidarité internationale, les Bambous, sur le terrain pour des missions humanitaires d’une durée minimum d’un an. 

en savoir plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don