Accueil
Avec 1001mots, préparer l’entrée à l’école des touts petits
Partager

Avec 1001mots, préparer l’entrée à l’école des touts petits

Un article rédigé par Camille de Montigny - RCF, le 5 février 2024  -  Modifié le 5 février 2024
Agir pour la petite enfance Avec 1001mots, préparer l’entrée à l’école des touts petits

L’association 1001mots a franchi un cap : en 2023, elle a accompagné l'éveil du langage de 10 000 bébés en France. Les précisions de Camille de Montigny, responsable Mécénat & Philanthropie de 1001mots.

Photo d'illustration © Sergey Makashin / Pexels Photo d'illustration © Sergey Makashin / Pexels

Comment faites-vous pour accompagner tous ces enfants ?

Nous passons par des personnes merveilleuses qui sont leurs parents. Ce sont bien eux qui passent le plus de temps avec lui, surtout avant 3 ans, la tranche d’âge qu’on vise. Donc ce sont eux qui ont ce pouvoir extraordinaire de leur parler dans tous les moments du quotidien. 

Plus concrètement, une fois inscrit, les parents reçoivent  des livres adaptés à l’âge de leur enfant mais aussi trois fois par semaine des sms avec un conseils  ou un lien vers une vidéo ou il voit un autre parent qui fait des bruits rigolos pour capter l’attention de son enfant devant un livre, ou qui lui raconte tout ce qu’il fait en l’habillant, etc. Et troisième pilier de notre programme, les parents reçoivent des appels d’une experte de la petite enfance qui les suit pendant tout leur parcours pour les aider à parler, jouer et lire plus avec leur enfant. Les parents reçoivent des contenus très régulièrement, et en même temps il y a un volet humain grâce aux appels.

Des enfants partout en France ?

Pas exactement, aujourd’hui nous sommes très présents dans quatre départements d’Île-de-France, en Moselle, dans le Loiret, à Lyon et dans l’Ain. Ce sont les CAF et les pédiatres qui nous aident à proposer notre programme aux familles. Un de nos rêves c’est d’accompagner 15 à 20 % d’une classe d’âge dans ces départements, en ciblant les familles ou les quartiers qui en ont le plus besoin. D’ailleurs c’est quelque chose que nous faisons déjà dans certaines villes. 

À Trappes dans les Yvelines, un enfant sur cinq qui entre à l’école a participé au programme 1001mots. C’est en particulier grâce aux professionnelles des centres de Protection Maternelle et Infantile qui inscrivent des familles à tour de bras. C’est une bonne nouvelle : car on peut se dire que si la plupart des enfants arrivent en maternelle familiarisés au livre, et à l’aise avec le langage, c’est toute la classe qui va être tirée vers le haut.

Avez-vous revu des enfants accompagnés qui sont entrés à l’école ? 

Tout à fait, il y a quelques semaines, j’ai rencontré une maman, qui avait été accompagnée pour sa deuxième fille Asma. Il y avait déjà des livres à la maison mais grâce à 1001mots la maman a pris conscience que sa fille, même toute petite, comprenait lorsqu’elle lui parlait. Ça a changé beaucoup de choses,  par exemple le moment du change qui a arrêté de ressembler à une séance de catch selon les mots de la maman.  Cette année Asmaa est rentrée à l’école, sa maman nous raconte : "Sa grande sœur ne parlait pas vraiment quand elle est entrée à l’école, elle disait des mots déformés. Asma, on la comprend mieux. Elle peut même me raconter sa journée à l’école ! Elle arrive aussi à dire ce qui ne va pas à sa maîtresse."

Notre objectif d’ici 2026 c’est de toucher 100 000 enfants dans une vingtaine de départements. Nous ouvrons donc 3 à 4 nouveaux territoires chaque année. En 2024, nous allons débuter dans l’Oise et sans doute dans l’Aisne ou l’Eure-et-Loir.

 

Pour en savoir plus : https://1001mots.org/

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don