Accueil
Vannes : un salon de la conchyliculture ouvert sur le monde

Vannes : un salon de la conchyliculture ouvert sur le monde

Un article rédigé par Claire le Parc - RCF Sud Bretagne, le 4 octobre 2022  -  Modifié le 4 octobre 2022

Le salon de la conchyliculture et des élevages marins ouvre ses portes aujourd'hui au Parc Chorus à Vannes. L’occasion pour les professionnels d’exposer leurs produits, de faire le point sur les innovations ou grands enjeux des métiers des cultures marines.

 ©pixabay ©pixabay

C’est un incontournable, le salon de la conchyliculture et des élevages marins ouvre ses portes aujourd’hui à Vannes. Il s’agit du premier salon français dédié aux professionnels du secteur. L’occasion pour eux d’exposer leurs produits, de faire le point sur les innovations, d’évoquer les grands enjeux du métier ou de dresser le bilan des saisons passées et à venir.

 

La sécheresse a limité la croissance des coquillages

 

« En matière de vente, l'été a été assez positif, commente Philippe Le Gal, président du comité de conchyliculture de Bretagne Sud. Les gens ont bien consommé, tant sur les huîtres que sur les moules. » Un bémol quand même : la sécheresse. « Elle a limité la croissance des coquillages. Les volumes ne seront donc pas ceux espérés cette année. » Quant à un possible impact sur les prix « Cela va dépendre de l’offre et de la demande. »

Un exemple qui pose, une fois de plus, la question de l’adaptation du métier aux évolutions du climat. « Nous sommes dépendants de ce qui arrive à terre, explique Philippe Le Gal. Dépendants aux apports de sel minéraux pour le développement de phytoplancton, dépendants des pollutions qui arrivent des assainissements ou autres... C’est pour cela que nous tentons de nouvelles productions un peu plus loin au large. Cela marche bien et en ce sens, nous réfléchissons avec les acteurs des parcs éoliens à, peut-être, trouver des solutions de co-usage pour ces espaces.»

 

Un salon ouvert sur le monde

 

Cette année encore le salon s’ouvre à l'international. Il met à l’honneur les Pays-Bas, experts mondiaux en matière de mytiliculture. Des délégations d’autres pays sont également attendues, notamment d’Asie. « Nous allons accueillir un groupe du Vietnam », précise Philippe Le Gal. En ligne de mire : l’exportation. « Les pays d’Asie sont déjà de gros consommateurs de coquillages mais la pandémie de Covid a divisé par deux nos exportations. Nous espérons relancer ces marchés pour revenir à l'exportation de 5000 à 6000 tonnes de coquillages, comme en 2019. »


Le salon se tient le mardi 4 octobre de 9h30 à 18h30 et mercredi 5 octobre de 9h30 à 18h au parc Chorus de Vannes. Plus d’informations sur : salon-ostreiculture.com 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don