Accueil
"Les Âmes fendues" : une BD qui nous immerge dans la réalité des soins psychiatriques
Partager

"Les Âmes fendues" : une BD qui nous immerge dans la réalité des soins psychiatriques

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 30 janvier 2024  -  Modifié le 3 février 2024
3 questions à (Berry) BD : Xavier Bétaucourt nous emmène dans les coulisses des soins psychiatriques

Schizophrénie, troubles bipolaires, hôpital psychiatrique : au-delà des idées reçues, que savons nous vraiment de la réalité des maladies mentales et de leurs soins ? C'est ce que nous propose de découvrir le scénariste Xavier Bétaucourt, avec sa nouvelle BD reportage qui vient de sortir. Une enquête au plus près du terrain, avec les soignants et les malades.

"Les Âmes fendues" © Steinkis Éditions. "Les Âmes fendues" © Steinkis Éditions.

Comment représenter la folie en bande dessinée ? C'est la question difficile qui a tracassé le scénariste berrichon Xavier Bétaucourt et son dessinateur Jean-Luc Loyer durant l'écriture du livre. « La grosse difficulté, c'est d'éviter de tomber dans la caricature » confirme Xavier Bétaucourt. « C'est quelque chose auquel j'ai fait attention tout au long de l'album. Pareil pour Jean-Luc au dessin, comment rendre la folie ? On ne va pas mettre un petit entonnoir au-dessus de la tête de la personne ou des serpentins... c'est vraiment très compliqué. »

"Les Âmes Fendues" © Steinkis Editions.


Casser les clichés sur la schizophrénie


Compliqué aussi, le sujet que le scénariste a décidé d'aborder dans son nouveau livre. Ancien journaliste de télévision, Xavier Bétaucourt est un habitué de la BD reportage, un genre qui a le vent en poupe ces dernières années en librairie. Cette fois, le Berrichon a donc décidé de nous immerger dans le quotidien du centre hospitalier Camille-Claudel, un hôpital psychiatrique installé à La Couronne (Charente), à côté d'Angoulême. On y découvre la réalité du quotidien des soignants et des malades, notamment les patients touchés par la schizophrénie : « On entend souvent parler de schizophrénie, et presque toujours quand il y a un drame. Il me semblait vraiment important de pouvoir expliquer ce qu'est cette maladie, ça permet d'en avoir moins peur et ça déstigmatise. » Durant cette année d'enquête, qu'est-ce qui a le plus marqué l'auteur ? « La dureté de cette maladie. Je n'imaginais pas à quel point c'était une souffrance pour ceux qui la subissent. »

Le scénariste Xavier Bétaucourt a signé une trentaine de livres, dont une bonne partie sont des reportages © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

L'espoir


Contrairement à d'autres reportages dessinés, les auteurs ont fait le choix de ne se représenter que rarement dans les cases, c'est donc le lecteur qui devient le reporter. L'enquête, qui a duré un an, ne s'arrête pas aux couloirs de l'hôpital ; on découvre la vie des malades, des familles et des soignants dans toutes leurs dimensions le long des 128 pages de l'album. Alors, revenons à notre question de départ : comment représenter la folie en BD ? Avec "Les Âmes fendues", le pari semble réussi pour les deux auteurs qui, avec pudeur et pédagogie, parviennent à mettre en lumière un sujet difficile, avec beaucoup d'espoir : « L'idée, ce n'est pas de faire un livre pour faire pleurer dans les chaumières ! C'est très dur, mais il existe des traitements. Aujourd'hui, la médecine psychiatrique permet de stabiliser les malades, de faire en sorte qu'ils puissent avoir une certaine forme d'autonomie et revenir dans la société. Ce n'est pas simple, mais c'est possible. »

La couverture du livre © Steinkis Editions.


"Les Âmes fendues" de Xavier Bétaucourt et Jean-Luc Loyer est déjà disponible aux éditions Steinkis.

 

À écouter

 

Le feuilleton de l'été BD : Xavier Bétaucourt se raconte en 5 livres
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don