Accueil
BD : « Derrière le rideau » une plongée en URSS avec Yves Montand et Simone Signoret
Partager

BD : « Derrière le rideau » une plongée en URSS avec Yves Montand et Simone Signoret

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 29 septembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
3 questions à (Berry) BD : « Derrière le rideau » une plongée en URSS avec Yves Montand

Où s'arrêtera-t-il ? L'auteur de BD Xavier Bétaucourt vient de publier un nouveau livre, déjà le cinquième en 2022. Un voyage derrière le rideau de fer, en compagnie d'Yves Montand et de Simone Signoret. 

Xavier Bétaucourt signe son cinquième livre cette année © RCF - Guillaume Martin-Deguéret. Xavier Bétaucourt signe son cinquième livre cette année © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Xavier Bétaucourt a encore frappé ! Le scénariste de bandes dessinées, installé à côté de Bourges, vient de publier son... Cinquième livre cette année ! "Derrière le Rideau", sorti aux éditions Steinkis, raconte l'histoire de la tournée du célèbre couple Yves Montand et Simone Signoret en URSS, durant quatre mois de 1956 à 1957, un moment d'histoire. À cette époque, Yves Montand n'est pas encarté au PCF, mais il est encore un "compagnon de route" des communistes : « Il a ça dans sa chair » explique Xavier Bétaucourt. « Son père était militant communiste, son frère aussi, son père a combattu les fascistes en Italie... »

L'histoire d'une désillusion


Ce qui a intéressé l'auteur dans cette histoire, c'est l'impact que va avoir le voyage sur ce couple mythique... Ou l'histoire d'une désillusion : « Je raconte un moment de bascule » détaille le scénariste, « Simone Signoret et Yves Montand sont deux personnages qui étaient engagés aux côtés du Parti communiste. Ils vont derrière le rideau de fer, juste après les événements de Budapest. Là, ils vont se rendre compte que ce qu'ils pensaient être le bonheur soviétique, ce n'est pas du tout ça. Donc ce qui est vraiment intéressant, c'est ce moment de bascule, dans un moment historique très fort. »

 

Xavier Bétaucourt est installé depuis une dizaine d'années dans le Cher © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Des archives, des archives et encore des archives !


Pour raconter son histoire, Xavier Bétaucourt a dû se farcir de la documentation : « Beaucoup, beaucoup... C'est le secret ! » S'amuse l'auteur. « Il faut prendre beaucoup de temps pour pouvoir lire beaucoup de choses, écouter, se replonger au niveau historique, être capable de retrouver les événements de l'Histoire avec un grand H, mais aussi des répercussions que ça avait en France à l'époque, parce que 1956, ce n'est pas hier ! ». Un gros travail de recherche pour coller à la réalité : « Tout ce que je raconte dans l'album est réel, je n'invente rien. »

 

Un dessin "charbonneux" © Éditions Steinkis.

 

Coup de crayon


Pour coller à l'ambiance soviétique des années 50, Xavier Bétaucourt a fait appel au dessinateur Aleksi Cavaillez, qui signe son deuxième livre : « C'est un dessin au crayon, qui est assez charbonneux, mais surtout, ce n'est pas un dessin glamour » explique le scénariste. « Je voulais quelque chose d'assez brut, parce que justement, Signoret et Montand avaient une image très glamour à l'époque. Là, on bascule justement dans autre chose. Je ne voulais pas que ce soit trop "joli", même si c'est un très beau dessin ! »


Décidément infatigable, Xavier Bétaucourt va sortir encore une BD cette année... La sixième, record personnel battu ! Une adaptation du roman de Laurent Binet "La septième fonction du langage" qui paraîtra en novembre. Le dernier, pour 2022 !
 

Pour aller plus loin

Le feuilleton de l'été BD : Xavier Bétaucourt se raconte en 5 livres
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Émission 3 questions à (Berry) © RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
3 questions à (Berry)

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don