Accueil
L'Anjou, toute une histoire
© RCF Anjou

L'Anjou, toute une histoire

Emission présentée par BASTIEN LALLIER

C’est une première sur RCF Anjou. En plus de 30 ans nous n’avions jamais consacré une émission entière à l’histoire de l’Anjou. Et pourtant Dieu sait si elle est riche. Les plus grands historiens locaux feront revivre sur notre antenne les plus grands moments qui ont forgé notre histoire. 

Partager
S'abonner

Episodes

  • © RCF Anjou

    Célestin Port, l'auteur du fameux dictionnaire historique de l'Anjou

    23 mai 2024
    En ce 23 mai, jour anniversaire de Célestin Port, je vous propose de nous arrêter sur cette figure emblématique de l’Anjou. Archiviste renommé, passionné par l’histoire du Maine-et-Loire à laquelle il va consacrer plus de 45 ans de sa vie.

    Parisien de naissance, il débarque dans notre département en 1854, âgé seulement de 26 ans. Et il va y faire carrière, se révélant être un infatigable travailleur. De ses nombreux écrits, on retient en premier lieu son fameux dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire, considéré aujourd’hui encore comme la Bible de l’Anjou.

    Dans cet épisode, nous retraçons le parcours de ce garant de la mémoire locale, mettons en avant son ingéniosité et revenons également sur ses convictions politiques qui vont lui jouer des tours à la fin de sa vie.
  • © RCF Anjou

    L'histoire agitée de la tenture de l'Apocalypse

    16 mai 2024
    C’est un événement qui vaut le coup d'œil. Tout au long de ce week-end de Pentecôte, la tenture de l’Apocalypse se dévoile. Des fragments inédits, découverts en 2020 seront pour la première fois exposés au yeux du grand public, invité à les découvrir, notamment durant la nuit européenne des musées ce samedi.

    Classée aux Monuments Historiques depuis plus d’un siècle, la tapisserie aux dimensions exceptionnelles, aux décors éclatants avec ses personnages d’une grande finesse est également depuis un an inscrite au registre “Mémoire du Monde” de l’Unesco. Une reconnaissance de plus pour cette œuvre magistrale qui attire chaque année plus de 300 000 curieux au château d’Angers où elle est abritée.

    Cette semaine, je vous propose donc de revenir sur l’histoire de cette tenture, commandée à la fin du XIVe siècle par Louis Ier d’Anjou, fils et frère du Roi de France. Nous nous intéressons au contexte dans lequel elle a été créée, comment elle a traversé les âges et puis nous ferons également un point sur la conservation extrêmement délicate de cet objet unique au monde.
  • Portrait de René d'Anjou © CCO Domaine public

    Le Roi René, un Duc d'Anjou en quête d'une destinée européenne

    9 mai 2024
    Cet automne inaugure le début de travaux d’ampleur dans le centre-ville d’Angers. Ils concernent le réaménagement et le verdissement des places Kennedy et de l’Académie. Entre ces deux zones est érigée pour quelques mois encore la plus vieille statue d’Angers, celle du Roi René.

    L'œuvre en bronze du sculpteur David d’Angers qui trône en haut du boulevard du Général De Gaulle depuis 170 ans devrait être déplacée à l’horizon 2026. Et ce n’est pas si anodin quand on pense que 60 000 automobilistes croisent son regard chaque jour.

    Mais au-delà la représentation figée du Duc d’Anjou, connaissez-vous la personnalité et le parcours de cet homme à qui on décernera également au cours de l’histoire les titres de roi de Naples, de Sicile et de Jérusalem ?
  • © RCF Anjou

    1620 : Les Ponts-de-Cé, théâtre du conflit entre Louis XIII et Marie de Médicis

    2 mai 2024
    Gros plan sur un évenement qui a en quelques sortes soldé le conflit qui opposait depuis plusieurs années la reine, Marie de Médicis à son fils, le roi Louis XIII. Un épisode qui s'est déroulé en Anjou, à proximité de la Loire. Et que les historiens ont surnommé “la drôlerie des Ponts-de-Cé”.

    Retour sur le contexte politique de l’époque et les raisons de l’hostilité entre les principaux personnages de l’Etat. Nous évoquerons également les faits de cette bataille méconnue et ses conséquences pour l’avenir du royaume.

    Pour plus de renseignements, je vous renvoie au blog de Marie-Catherine Vignal Souleyreau, Docteur en Histoire et Ingénieure d’Études à l’Université de Paris-Sorbonne : https://richelieuletters.hypotheses.org/
  • Marianne

    Août 1855 : l'insurrection de la Marianne à Trélazé

    2 mai 2024
    Il y a tout juste dix ans, la dernière mine d’ardoise de France, celle de Trélazé, fermait définitivement ses portes… mettant fin à plusieurs siècles d’exploitation du schiste dans la commune.

    Parallèlement à cette activité, Trélazé est devenu au fil du temps un bastion de la cause ouvrière. Face à la dégradation des conditions de travail et à la demande toujours plus forte des propriétaires de la carrière, un premier syndicat ardoisier naît en 1848 pour défendre les intérêts des ardoisiers.

    Leur caractère revendicatif et militant les conduira quelques années plus tard à un soulèvement d’ampleur contre les autorités publiques. Usés par le travail et pris à la gorge par la flambée du prix du pain, 600 manifestants décident de se révolter et de marcher sur Angers dans la nuit du 26 au 27 août 1855.

    Infiltré par des membres d’une société secrète pro-Républicaine, l’émeute est considérée par le pouvoir en place comme une tentative de renversement de l’Empereur et sera sévèrement puni.

    Retour sur un événement méconnu de notre histoire que les spécialistes ont baptisé “L’insurrection de la Marianne”.
  • © RCF Anjou

    Germaine Canonne, première femme élue du Maine-et-Loire en 1945

    25 avril 2024
    Il y a 15 ans tout juste, en avril 2009, disparaissait Germaine Canonne. Peu connu du grand public, cette figure de l’Anjou est pourtant un personnage remarquable. Première femme élue du Maine-et-Loire (lors des municipales d’Angers en mai 1945) elle a su imposer ses idées et défendre sa vision d’une société plus humaniste dans un univers politique encore très masculin.

    Déléguée aux affaires sociales à Angers puis au Conseil général durant l’après-guerre, elle va principalement œuvrer au cours de ses mandats pour lutter contre la mortalité infantile et pour la défense de ceux qu’elle nommait “les vieux”.

    Retour sur le parcours et le destin hors du commun de ce personnage à l’occasion des 80 ans cette semaine de l’ordonnance nationale donnant le droit de vote aux femmes en France.
  • Photographie de Pierre Petit de Mgr Charles Emile Freppel

    Mgr Freppel : évêque d'Angers, député du Finistère et fondateur de l'UCO

    18 avril 2024
    Le 18 avril est une date importante et marquante pour notre diocèse. Elle correspond au jour où Monseigneur Charles-Emile Freppel fut sacré évêque d’Angers en l'Église Saint-Louis-des-Français à Rome à la veille de ses 43 ans.

    L’Alsacien d’origine y restera 20 ans, jusqu'à sa mort en 1891. Deux décennies bien remplies au cours desquelles l’énergique Mgr Freppel a multiplié les œuvres caritatives, les discours au Parlement (en tant que député) et les initiatives en faveur de la promotion de l’éducation pour tous.
  • Carte postale de l'écroulement du pont de la Basse-Chaîne

    En avril 1850, l'écroulement du pont de la Basse-Chaîne fait plus de 200 morts

    11 avril 2024
    A Baltimore, aux Etat-Unis ou dans le Gard en France, les médias se sont fait l’écho récemment d'impressionnants accidents concernant l’effondrement de ponts. Il faut se rappeler que la ville d’Angers a connu pareille mésaventure.

    Une catastrophe intervenue il y a plus d’un siècle et demi. Un 16 avril précisément. Un jour de grand vent, sous de fortes pluies, le pont de la Basse Chaîne cédait sous le pas d’un régiment d’infanterie légère qui cherchait alors à traverser la Maine.

    Bilan : plus de 200 victimes, des soldats en grande majorité. Et un traumatisme profond pour les habitants de la cité du Roi René. Dans cette prochaine demi-heure, je vous propose de revenir sur cet épisode marquant, ses conséquences et son retentissement national.
  • Couverture du livre

    L'histoire des Mauges avant l'Histoire

    4 avril 2024
    Quand on évoque l’histoire des Mauges, on pense assez spontanément aux événements post-révolutionnaires, au soulèvement vendéen et à tout ce qui a suivi… On a en revanche tendance à oublier que ce territoire est riche de témoignages préhistoriques. Qu’ils aient été de passage ou qu’ils se soient installés durablement, les premiers Hommes nous ont laissé des traces renseignants leurs coutumes ou leur quotidien. Des bifaces aux monnaies gauloises en passant par les haches polies… des centaines d’objets ont été retrouvés dans les 64 communes qui composent aujourd’hui cette zone géographique.

    Il y a plusieurs années, un groupe de passionnés a même entrepris le travail titanesque de recenser et décrire tous ces vestiges dont certains sont datés de l’ère paléolithique. Un inventaire patrimonial que l’on doit notamment à notre invité de la semaine, Olivier Gabory, coauteur de « L’Histoire des Mauges avant l’Histoire »
  • © RCF Anjou

    La bataille du Vieil-Baugé, un tournant dans la guerre de Cent Ans

    21 mars 2024
    Cette semaine, dans “l’Anjou, toute une histoire”, je vous propose une plongée au cœur de la guerre de cent ans. A la découverte ou redécouverte d’un épisode méconnu, presque oublié de la mémoire collective.

    Tous les manuels scolaires relatent les tristement célèbres batailles de Crécy, de Poitiers ou d’Azincourt… toutes perdues par l’armée royale française. Mais la Bataille du Vieil-Baugé, elle est quasiment passée sous silence alors même qu’il s’agit d’une prestigieuse victoire. Presque un tournant dans ce conflit qui oppose la France aux Anglais.

    En mars 1421, en pleine semaine sainte, alors que le royaume de France est à genou, nos voisins d’Outre-Manche vont connaître une sévère correction sur les terres du Maine-et-Loire. Les troupes françaises, bien aidées par leurs alliés Ecossais, vont décimer une partie de la cavalerie britannique.

    On parle de près d’un millier de victimes dont les corps n’ont d’ailleurs jamais été retrouvés. Retour sur cet événement - qui plus de 600 ans après les faits - continue de susciter la curiosité des historiens et scientifiques.
  • © CCO Domaine public

    150e anniversaire de René Gasnier, pionnier de l'aviation angevine

    7 mars 2024
    Voilà plus d’un siècle maintenant que l’Homme a concrétisé l’un de ses rêves les plus fous… s’élever dans les airs et voler tel un oiseau. Les premiers avions tels qu’on les connaît ont été inventés au tout début du XXe siècle sous l’impulsion d’hommes ingénieux et passionnés. Parmi eux: Clément Ader, les frères Wrights ou encore René Gasnier.

    C’est de ce dernier dont nous allons parler aujourd’hui. Pionnier de l'aéronautique, aventurier, sorte de héros moderne entre Tintin et Jules Vernes qui marqua les esprits un jour d’été 1908 quand il fut le premier à réussir un vol au-dessus de l’Anjou à bord de son biplan confectionné de manière artisanale.

    René Gasnier dont on célèbre en ce mois de mars le 150e anniversaire est à jamais associé à l’histoire de l’aviation angevine et de l’aviation tout court d’ailleurs. Gros plan sur ce personnage atypique qui, encore aujourd’hui, continue de faire rayonner l’Anjou.
  • © RCF Anjou

    Les raids vikings en Anjou au IXe siècle

    29 février 2024
    Dans les récits, ils sont régulièrement représentés comme un peuple violent et sanguinaire. Parcourant les mers à bord de leurs navires de guerre, les vikings débarquent sur les côtes françaises dès le début du IXe siècle.

    Animés par une volonté d’enrichissement et non de colonisation, les Scandinaves pillent de nombreuses villes et ont l’habitude de kidnapper des personnages de haut rang pour exiger des rançons.

    Explorateurs dans l’âme, leurs incursions les mèneront progressivement à l’intérieur des terres… et notamment jusqu’en Anjou. Si notre territoire a été relativement épargné comparé à d’autres, il demeure quelques témoignages de leurs passages à Angers, Saint-Florent-le-Vieil ou Brissarthe.
  • Page Facebook de l'association du Mémorial des Bunkers de Pignerolle

    Pignerolle, un parc transformé en cité de relogement après la guerre

    15 février 2024
    C’est l’un des parcs les plus plébiscités de Maine-et-Loire. Ses 80 hectares aux portes d’Angers sont propices à la déambulation et la flânerie… Mais peu de promeneurs connaissent la riche histoire de Pignerolle.

    Propriété de la famille Saint-Chamand, le château et ses jardins ont durant la seconde guerre mondiale accueillis tour à tours, le gouvernement polonais en exil, le quartier général de la Kriegsmarine allemande puis des soldats américains à la Libération.

    Mais à partir de 1945, alors que la France, et la ville d’Angers tout particulièrement, font face à une crise du logement sans précédent, Pignerolle va être transformé en cité d’urgence de relogement. Jusqu’à un millier de personnes sinistrées ou réfugiées vont être hébergées dans des constructions sommaires.

    Une situation provisoire qui va, au final, durer 18 ans avant l’évacuation des derniers résidents, en 1964.
  • © RCF Anjou

    En 1990, le Haut Anjou a dit NON à l'enfouissement des déchets nucléaires

    8 février 2024
    Dans les années 70, les chocs pétroliers successifs fragilisent l'économie française. Le gouvernement décide alors de faire le pari du "tout nucléaire" pour sa production électrique. La construction de plusieurs dizaines de réacteurs dans tout le pays est décidée par les autorités. Mais le nucléaire produit un volume important de déchets radioactifs dont on ne sait que faire à l'époque. Leur traitement n'est pas organisé. Il est alors question de les enfouir dans plusieurs sites identifiés sur le territoire national. En 1987, la commune du Bourg d’Iré dans le Segréen est ciblée. C’est le début d’un mouvement social d’ampleur qui va durer 3 ans, au bout duquel, les opposants au projet - unis pour la préservation de leur sol - parviennent à faire reculer le gouvernement.
  • © Communication diocésaine Angers

    Il y a 40 ans, le pape Jean-Paul II béatifiait les martyrs d'Avrillé

    1 février 2024
    Ce dimanche 4 février, le diocèse d’Angers organise une grande journée de commémoration et de pèlerinage pour célébrer la foi des martyrs d’Avrillé… 40 ans jour pour jour après leur béatification par le pape Jean-Paul II.

    L’occasion de revenir sur cet épisode marquant des Guerres de Vendée. Entre janvier et avril 1794, environ 2 000 prêtres, religieuses et laïcs vont être exécutés au nom de leur attachement à la foi catholique, et ce à quelques kilomètres du centre-ville d’Angers, sur ce que l’on nommera plus tard, le champ des martyrs.
  • Affiche de l'événement

    L'expo Visages d'Anjou met en avant 49 personnages emblématiques du territoire

    25 janvier 2024
    Vous connaissez probablement leurs noms… René Gasnier, Gaby Morlay, Aliénor d’Aquitaine, René Bazin, Foulque Nerra, Charles-Emile Freppel ou encore Yolande d’Aragon.

    Ils ont été d’influents hommes d’Etat, des artistes adulés, des inventeurs reconnus mondialement… Tous ont largement participé à la renommée et la notoriété de notre territoire.

    Les archives départementales de Maine-et-Loire leur rendent actuellement hommage à travers une exposition à découvrir jusqu’au 22 mars et baptisée Visages d’Anjou.

    Gros plan sur cet événement qui met en avant les portraits et parcours de 24 femmes et 24 hommes charismatiques de l’an mil jusqu’au XXIe siècle, et dont l’histoire individuelle a participé à écrire notre histoire collective.
  • © RCF Anjou

    Henri II Plantagenet : quand le Duc d'Anjou devient Roi d'Angleterre

    18 janvier 2024
    Cette semaine, nous nous intéressons à un illustre angevin au destin exceptionnel. Il y a près de neuf siècles, un comte d’Anjou s’emparait de la couronne d’Angleterre.

    Au milieu du XIIe siècle, grâce à son ambition et ses nombreux héritages Henri II Plantagenêt fonde un empire, “l'empire angevin”, qui va s’étendre du Nord de l’Ecosse jusqu’aux Pyrénées.

    Ses trente années de règne seront notamment marquées par ses conflits avec les différents rois de France qui se succéderont à son époque et surtout par les querelles ravageuses intra-familiales qui le mèneront à sa perte.

    Retour sur le parcours et la personnalité de ce monarque angevin qui marqua profondément la grande Histoire de France.
  • © RCF Anjou

    1793-1794 : La justice d'exception en guerre civile

    11 janvier 2024
    1793-1794, l’Anjou est meurtri par les guerres de Vendée. Excédés par des mesures antireligieuses, de nombreux paysans et artisans locaux vont se regrouper pour former l’Armée catholique et royale et faire face, des mois durant, aux soldats républicains.

    Malgré la guerre civile qui sévit, l’Etat entend maintenir sur ce territoire l’exercice du droit révolutionnaire. Et pour ce faire, la République va déployer une justice extraordinaire, ou plutôt d’exception, faisant souvent fi des règles et des procédures en territoire insurgé.
  • Pierre-Jean David d'Angers © CCO Domaine public

    Pierre-Jean David d'Angers : artiste de renom, citoyen engagé

    4 janvier 2024
    C'est une figure emblématique de notre département. Un artiste renommé dans l’hexagone et à l’étranger, contemporain et ami de prestigieux représentants de la littérature française du XIXe siècle comme Balzac, Chateaubriand ou Victor Hugo…

    Des grands hommes - parmi tant d'autres - dont il a gravé le portrait au cours de sa riche carrière. Médaillons, bustes, sculptures de plein pied… Il est l’auteur de plusieurs centaines d'œuvres dont les plus célèbres : le pardon de Bonchamps, le monument au roi René ou encore le bas-relief du fronton du Panthéon à Paris.

    Pierre-Jean David d’Angers a également épousé une carrière politique en parallèle de sa vie d’artiste. Citoyen engagé, Républicain dans l’âme, opposant de Napoléon III… Retour sur son parcours et sa personnalité avec Anne Esnault, directrice des Musées d'Angers et Fabrice Rubiella, conservateur du patrimoine.
  • © RCF Anjou

    Les racines angevines du secrétariat du Père Noël

    21 décembre 2023
    C’est une tradition à laquelle de nombreux enfants se plient en cette période de fin d’année. Manuscrite ou numérique, la lettre au Père Noël revêt un caractère féérique pour les plus jeunes. Mais savez-vous que le secrétariat du Père Noël, géré par la Poste depuis 1962, est né en partie en Anjou ? Dans les années 50, une receveuse des PTT de Nueil-sur-Layon, Odette Ménager, répondait en secret et sans l'autorisation de sa hiérarchie aux nombreux courriers d'enfants de son village et des alentours. Retour sur cette histoire insolite, digne d'un conte de Noël.

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 33

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don