Accueil
Prière de Taizé: quand on n'arrive plus à prier, confier nos prières aux autres
Partager

Prière de Taizé: quand on n'arrive plus à prier, confier nos prières aux autres

RCF,  -  Modifié le 29 juin 2021
La prière des Frères de Taizé Prière de Taizé: quand on n'arrive plus à prier, confier nos prières aux autres
Les frères de Taizé, qui reçoivent de nombreuses demandes de prière, adressent un message d'espérance: quand on n'arrive pas à prier, on peut toujours confier sa prière à d'autres.
podcast image par défaut

À partir du mardi 17 mars et pour toute la durée du confinement, RCF retransmet tous les soirs de 20h30 à 21h un temps de prière en DIRECT de la communauté de Taizé.

 

CONFIEZ VOS INTENTIONS DE PRIÈRE AUX FRÈRES DE TAIZÉ - Les auditeurs de RCF sont invités à faire part de leurs intentions de prière, dont certaines pourront être lues à l'antenne. Toutes seront portées dans la prière par les frères de Taizé.
> Cliquez ici pour confier vos intentions de prière aux frères de Taizé

 

méditation de Frère benoît

Jésus dit : "Entrez par la porte étroite... car resserré est le chemin qui mène à la vie." (Mt 7, 7-14)
 
Le texte biblique que nous avons entendu ce soir vient du chapitre 7 de l’évangile selon saint Matthieu. Il est tiré du sermon sur la montagne, par lequel Jésus donne un bel enseignement à ses disciples sur la radicalité d’amour que le chemin à sa suite représente. "Entrer par la porte étroite", qu’est-ce que cela signifie ? Peut-être cela : apprendre à vivre pour aimer.

En route vers Pâques, nous sommes invités à nous le rappeler dans ce contexte troublé : Jésus est celui qui a donné sa vie par amour pour nous. Lui n’a pas craint de mettre en pratique, jusqu’à l’extrême, cet amour inconditionnel par lequel Dieu nous accueille tels que nous sommes.

Ce soir, comme chaque vendredi, l’icône de la croix est placée au centre de la chapelle provisoire où prie l’un des groupes de frères, en communion avec vous tous qui nous suivez via les ondes de RCF et sur les réseaux sociaux.

De semaine en semaine, à Taizé, la prière autour de la croix est un moment particulier où tous ceux qui le souhaitent peuvent s’approcher du Christ par un geste concret et déposer auprès de lui les fardeaux, les soucis de la vie, les épreuves que nous traversons. Le théologien protestant Karl Barth conseillait un jour aux chrétiens de "prendre dans une main la Bible et le journal dans l’autre" pour comprendre à la lumière de la Parole les enjeux et défis du temps présent. Avec la prière autour de la croix, nos cœurs s’élargissent aux dimensions du monde.

Cette prière du vendredi soir permet d’unir au chemin de croix du Christ tous ceux qui portent une lourde croix dans leur existence : ceux qui souffrent dans leur âme ou dans leur corps, les malades, ceux qui ont dû quitter leur pays, les victimes des injustices de toutes sortes. Ainsi, les prières des uns et des autres auprès de la croix montent vers Dieu dans le silence des cœurs, comme une grande intercession pour le monde.

Et ces jours, notre prière d’intercession est constamment nourrie par les nombreuses demandes de prière que nous recevons. Le témoignage que j’ai retenu pour ce soir nous en donne un exemple. Il nous vient de Claudia, une jeune mère de deux enfants qui habite à Bergame, en Italie. Elle donne un témoignage très dur :

"À Bergame, la semaine dernière, 330 personnes sont mortes du coronavirus, près de 50 par jour. Les places en soins intensifs sont complètes aujourd’hui... Du coronavirus, on meurt seul. Les membres de la famille les plus chanceux peuvent faire leurs derniers adieux à leurs proches via une webcam, grâce à la sensibilité du personnel soignant... Je ne vis pas près de l’hôpital, mais même ici, les ambulances passent continuellement et cela me coupe le souffle à chaque fois."

La raison pour laquelle ce témoignage est pour moi un vrai signe d’espérance, c’est ce qu’elle dit encore : "Je ne suis pas bien capable de prier... J’essaie de vivre selon les principes de l’Évangile et j’essaie de transmettre cela à mes enfants, mais j’ai du mal à confier quelque chose entre les mains de Dieu. Peut-être pouvez-vous le faire pour moi."

Ce que Claudia nous demande, nous devons le prendre très au sérieux. Lorsque l’on ne peut pas prier soi-même, que l’on n’y arrive pas ou que l’on ne trouve pas les mots pour le faire, il reste toujours une possibilité : nous confier à la prière de quelqu’un d’autre. En ces temps si difficiles que nous traversons, peut-être y a-t-il là un appel : confions-nous à la prière les uns des autres ! C’est déjà ce qui se passe sur le site de RCF ou dans les commentaires que beaucoup de personnes écrivent sur les réseaux sociaux.

 

ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS : RCF ASSURE UN SERVICE D'ÉGLISE - RCF vous propose de suivre en DIRECT : 
- Une messe quotidienne : de 11h à 11h30 (dès lundi 23 mars)
- La messe dominicale : à 18h15
- Le culte protestant : le samedi à 18h15
Vous retrouvez le commentaire de l'Évangile du dimanche dans Enfin une Bonne nouvelle.
PRIER AVEC RCF - Pendant la durée de quarantaine, RCF assure la diffusion de : La Prière du matinLa Prière du soir et Le Psaume du jour. Le chapelet en direct de la grotte de Lourdes (à 15h30)
ET AUSSI : pour toute la durée du confinement, RCF retransmet tous les soirs de 20h30 à 21h un temps de prière en DIRECT de la communauté de Taizé.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Émission La prière des Frères de Taizé © RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
La prière des Frères de Taizé

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don