Accueil
S'engager pour un bénévolat ponctuel et convivial avec Samedi bien !
Partager

S'engager pour un bénévolat ponctuel et convivial avec Samedi bien !

Un article rédigé par Marine Samzun - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 23 janvier 2024  -  Modifié le 23 janvier 2024
Au cœur de la cité S'engager pour un bénévolat ponctual et convivial avec Samedi bien !

11 millions : c’est le nombre de français bénévoles dans une association (selon France Bénévolat), soit un Français sur cinq.  Mais en 2022, le bénévolat est en recul en France. Comment faire pour lever les freins à un engagement citoyen, notamment chez les plus jeunes ?

Camille Termonia, de la Cravate Solidaire à Marseille, Mathilde Thibaut, co-fondatrice de Benenova à Marseille et Jeannette Boulanger, bénévole chez Benenova. Camille Termonia, de la Cravate Solidaire à Marseille, Mathilde Thibaut, co-fondatrice de Benenova à Marseille et Jeannette Boulanger, bénévole chez Benenova.

"Inviter les marseillais à s'engager le temps d'une matinée, un samedi par mois": c'est l'ambition de "Samedi bien !", une initiative lancée par l'antenne marseillaise de l'association Benenova, comme le souligne sa co-fondatrice, Mathilde Thibaut. "Nous allons proposer 8 missions de bénévolat pour différentes associations marseillaises, puis se retrouver pour un moment festif et convivial", poursuit-elle.

A l'origine de cette initiative locale, un constat : "on n'a pas forcément l'énergie ou le temps de s'engager en semaine dans du bénévolat : pourquoi ne pas créer un autre moment où l'on peut s'engager en famille ou entre amis et sélectionner des missions" à la carte, explique la co-fondatrice de Benenova. Education, environnement, lutte contre la pauvreté,... les missions proposées pour cette première édition, samedi 3 février prochain, se veulent très diverses, afin de "remettre la joie dans l'engagement et rendre le bénévolat accessible à tous", souligne Mathilde.

 

Ouvrir des horizons

 

"On partage cette conviction que le bénévolat ne doit pas être un sacrifice, un sacerdoce... en tout cas ça peut ne pas l'être", expose Camille Termonia, chargée de projet au sein de La Cravate Solidaire Marseille. Cette association qui lutte contre les discriminations à l'embauche, particulièrement celles liées à l'apparence physique, a régulièrement besoin de bénévoles pour trier les vêtements donnés par des particuliers, afin d'aider les personnes éloignées de l'emploi à trouver une tenue adéquate pour leurs entretiens. 

"Benenova nous apporte des bénévoles différents : ça crée des occasions de rencontres et ça ouvre nos horizons", poursuit Camille. "Sans le bénévolat, on ne peut pas mener à bien nos missions : c'est plus qu'important, c'est primordial". L'association fera ainsi partie des 8 propositions de missions pour le 3 février prochain, et participera au déjeuner festif prévu ensuite. "On cultive cette convivialité, ce plaisir d'être ensemble", conclut Camille.

 

Flexibilité et convivialité

 

"Le principe est génial", réagit Jeannette Boulanger, auto-entrepreneuse dans l'événementiel et bénévole chez Benenova, "je regarde mon agenda en début de semaine et je vais voir quelles missions sont compatibles avec mon planning". La jeune femme souhaitait apprendre à chanter et s'est investie dans le choeur de l'association La Cloche, en relation avec les personnes en grande précarité. "La chorale s'est transformée en cours de langue d'arabe : c'était très joyeux car ils étaient hyper fiers de transmettre quelque chose qui leur tenait à coeur", raconte Jeanette. 

L'auto-entrepreneuse s'est investie pour l'aspect musical et festif du déjeuner du 3 février, qui clôturera les missions de bénévolat. "Ça va être très hybride", prévient-elle, entre boeuf musical, danses improvisées et partages avec les membres de la résidence senior où aura lieu le déjeuner. "Il y aura surtout de la joie", ponctue Jeannette, "comme votre slogan, la joie se partage !"


Informations pratiques : https://samedibien.fr/


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don