Accueil
Ecologie: repeupler et refleurir les océans c'est possible
Partager

Ecologie: repeupler et refleurir les océans c'est possible

Un article rédigé par Nina Pavan - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 4 février 2023  -  Modifié le 8 février 2023
Commune Planète (Aix-Marseille-Provence) Comment repeupler et refleurir les océans ?

On parle beaucoup du “réchauffement climatique” mais saviez-vous qu’il est encore plus important dans les océans ? Pour lutter contre la perte de biodiversité l’entreprise Ecocean travaille à l’installation de nurseries et d’habitats pour poissons. Elle fête ses 20 ans d'existence cette année.

Ecocéan oeuvre depuis 20 ans pour repeupler les océans ©Ecocean Ecocéan oeuvre depuis 20 ans pour repeupler les océans ©Ecocean

Les océans ne sont pas immunes aux bouleversement climatiques, sous l'eau aussi on souffre de canicule. Mais ce sont aussi les déchets plastiques et les produits chimiques utilisés en aval qui rendent les océans plus acides et de moins en moins habitables. 

 

Fondé à Montpellier il y a tout juste 20 ans l'entreprise Ecocéan oeuvre partout en France et dans le monde pour repeupler les océans. 

 

Sabrina Palmieri, chargée de développement chez Ecocean, l'explique : une grande partie de la bataille se joue sur les premiers mètres de côtes. C'est dans ces eaux peu profondes que les poissons viennent pondre leurs oeufs. Or le littoral est très urbanisé et bétonné : un habitat naturel sur quatre a été enlevé en méditerranée par les activités humaines. 

 

Ecocean a développé deux solutions de restaurations écologiques. La première : l'installation de biohutes. Une trentaine de ports en sont équipés en méditerranée. Ces cages en acier remplie de coquilles d'huîtres offre un refuge aux poissons qui viennent y nicher, de se cacher et pondre des oeufs sans être victime de prédation. 

 

Permettre à un poisson de survivre en le faisant grandir à l'abri des prédateurs c'est sécuriser la pérennité de l'espèce. "Un seul poisson, qui pondra ensuite des milliers d'oeufs, ça compte."

 

Pour l'instant aucune des ports de la métropole Aix-Marseille Provence n'est équipé de biohutes. La ville de Marseille est la première à se porter volontaire pour l'installation de 30 biohutes autour de la nouvelle mise à l'eau construite pour les Jeux Olympiques de 2024. 

 

Même un seul poisson, ça compte !

 

La deuxième solution que développe Ecocéan c'est l'extraction des poissons à l'état de larves, leur élevage dans des fermes aquacoles pour les faire grandir sans la menace de prédateurs et leur réinsertion en  milieu sauvages lorsqu'ils ont atteint une taille suffisante pour survivre et atteindre l'âge de reproduction. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don