Accueil
De Bangkok à Paris en tuk tuk
Partager

De Bangkok à Paris en tuk tuk

RCF, le 2 août 2016  -  Modifié le 1 février 2024
Visages De Bangkok à Paris en tuk tuk
De retour de mission humanitaire en Asie, Charles de Williencourt et Louis Heidsieck ont parcouru 17.000 km en tuk tuk pour l'opération Facteurs du Mékong. Ils se confient à Thierry Lyonnet.
Facteurs du Mékong Facteurs du Mékong

Ils ont traversé la Chine, l'Asie centrale, l'Iran, la Turquie et une partie de l'Europe... Charles de Williencourt et Louis Heidsieck sont rentrés de leur mission en Asie en tuk tuk. Après un an au service de l'association Enfants du Mékong, ils sont partis de Bangkok pour rapporter en France les lettres des enfants parrainés par l’association. Un périple qui durera six mois, et qu'ils ont appelé "Les facteurs du Mékong"
 

Un véritable périple

En 1990, Enfants du Mékong a mis en place un programme de parrainage scolaire avec l'aide de volontaires âgés de 18 à 35 ans. Parmi eux Charles de Williencourt et Louis Heidsieck, qui ont ainsi découvert la vie au Cambodge pour l'un et au Vietnam pour l'autre. Une expérience marquante pour ces jeunes diplômés. 

Là-bas, ils n'ont pas chômé: distribution des parrainages de l'association - pour acheter des fournitures scolaires, des uniformes et parfois aider les familles dans leur vie quotidienne - aide des filleuls et soutien pour leur permettre de poursuivre leurs études le plus loin possible. 
 

Un sens aigu de la responsabilité

 A la question "Pourquoi un tel engagement de la part de jeunes de 25 ans ?", leur réponse est toute simple. Pour Charles, qui a fait du scoutisme, l'objectif était surtout d'aider les autres. "A la fin de mes études, je me suis dit: c'est le moment de donner le maximum de soi pour aider".

Mais ce qui marque surtout dans leur témoignage, c'est cette responsabilité qu'ils ressentent vis à vis de ceux qui n'ont pas eu la chance de faire des études. "J'ai fait une grande école et je sentais que c'était le moment de rendre cette chance aux autres" affirme Charles. Chez Louis, on perçoit ce même sens aigu de la responsabilité "Il faut redistribuer la chance que nous avons eue aux autres"

Emission enregistrée en mars 2016

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don