Accueil
Comment vivre à la rue par temps de Covid?
Partager

Comment vivre à la rue par temps de Covid?

Un article rédigé par Stéphanie Gallet - RCF,  -  Modifié le 24 juin 2021
Je pense donc j'agis Comment vivre à la rue par temps de Covid?
La Journée mondiale des pauvres a lieu ce dimanche alors que la France est encore confinée pour stopper l'épidémie de Covid. Dans ce contexte, comment garder le lien avec les plus pauvres?
podcast image par défaut

Ce dimanche, c'est la Journée mondiale des pauvres. Comment vivre à la rue par temps de Covid ? Comment confiner ceux qui n'ont pas de chez soi ? Comment garder le lien avec les plus pauvres, quand chacun est enfermé chez soi ? En ce mois de novembre 2020, alors que se rejoue la pièce du confinement, nous pouvons nous appuyer sur l'expérience du printemps dernier et ne pas reproduire les erreurs passées. Cette épidémie est une sorte de loupe pour nous montrer où ça coince, où ça bloque, où ça souffre. Pour évoquer le sort de tous ceux qui subissent la précarité et galèrent chaque soir pour trouver un logement, Stéphanie Gallet reçoit Vincent De Coninck, de l'association Abej Solidarité, et Caroline de Chaisemartin, de l'association Entourage.

 

[Dossier] Dimanche 15 novembre, Journée mondiale des pauvres - Dimanche 15 novembre 2020, ce sera la 4e Journée mondiale des pauvres. Instituée par le pape François en 2017, elle a pour thème "Tends ta main au pauvre". À cette occasion, l'émission JE PENSE DONC J'AGIS est consacrée toute cette semaine à la place des plus pauvres dans notre société. Il est question d'écologie, d'accès à la culture, de la pandémie de Covid-19 et de la place des plus démunis dans l'Église.
> En savoir plus

 

en temps de pandémie, une main tendue aux pauvres

"Les graves crises économiques, financières et politiques ne cesseront pas tant que nous laisserons en état de veille la responsabilité que chacun doit sentir envers le prochain et chaque personne." Ce sont les mots du pape François dans son message à l'occasion de la 4e Journée mondiale des pauvres.

Dans ce message, le souverain pontife n'a pas manqué de mentionner la pandémie de coronavirus. "Cette pandémie est arrivée à l’improviste et nous a pris au dépourvu, laissant un grand sentiment de désorientation et d’impuissance", écrit-il. Il adresse cependant un message clair de prise de conscience, d'engagement et de solidarité : "La main tendue aux pauvres ne vient pas à l’improviste. Elle témoigne de la manière dont on se prépare à reconnaître le pauvre afin de le soutenir dans les temps de nécessité."

 

ils s'engagent contre la Précarité et l'isolement

Depuis 1985, l'association Abej Solidarité accueille des personnes sans domicile. "Notre mission et notre vocation, explique son directeur, c'est d'aller vers, de rencontrer et d'accompagner sous toutes ses formes les personnes privées de domicile - tant du point de vue de l'accès à l'hébergement puis au logement pérenne, que du point de vue de la santé, que du point de vue de leur appétence sociale, culturelle spirituelle, et de leur capacité à faire société avec nous."

Renforcer le lien avec les personnes à la rue, et "tous les invisibles, les personnes en précarité hébergées dans des hôtels sociaux, des centres d'hébergement, et qu'on ne voit pas au quotidien", c'est la mission de l'association Entourage. Fondée par Jean-Marc Potdevin, l'association porte un message : "Précarité ne doit pas rimer avec isolement."

 

Émission enregistrée lundi 9 novembre 2020

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don