Accueil
Jean-Yves Loude, ethnologue et écrivain
Partager

Jean-Yves Loude, ethnologue et écrivain

RCF,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Visages Jean-Yves Loude, ethnologue et écrivain
"Connaître et considérer l’autre, différent" c’est par ces mots que l'on présente Jean Yves Loude, car ils résument bien ce qu' est la vie et l’œuvre de cet ethnologue et écrivain voyageur.
DR - Jean-Yves Loude DR - Jean-Yves Loude

Connaître et considérer l’autre, différent. Des mots qui résument assez bien la vie et l’œuvre de Jean-Yves Loude, ethnologue et écrivain voyageur. Avec Viviane Lièvre, sa compagne, ils sont devenus les plus grands connaisseurs des Kalash, un peuple qui vit au nord-ouest du Pakistan et que l'on peut découvrir grâce à l'exposition du musée des Confluences (Lyon), "Fêtes himalayennes, les derniers Kalash" (jusq'au 1er décembre 2019) à laquelle ils ont contribué.

"On ne m'avait pas raconté le monde tel qu'il était"

 

Un horizon intérieur

"Né en 1950, Jean-Yves Loude est animé depuis toujours par une double passion : écrire pour voyager et voyager pour écrire", peut-on lire sur le site de sa maison d'édition Actes Sud, chez qui il a publié en mai dernier "Un cargo pour les Açores". Si écrire et voyager l'anime tant, c'est que Jean-Yves Loude a le désir "permettre" aux autres "d'ouvrir leur horizon intérieur". Mais rien d'angélique ni de faussement bienveillant, quelque de chose de vital au contraire.
 

Le rêve de L'Inde

Enfant du rock, du jazz, du blues, de la décolonisation et de la révolution sexuelle - mais pas des paradis artificiels précise-t-il - Jean-Yves Loudes rêvait à 18 ans d'aller en Inde. Quand ses parents ont refuser de lui donner de l'argent pour acheter son billet d'avion, ils lui ont offert "son plus beau cadeau".

À 20 ans, après deux années passées à économiser, il a enfin atterri à Bombay. L'Inde, pays de la non-violence, allait lui donner toutes les réponses qu'il attendait, sur la vie, sur la mort ; il y a découvert la violence des inégalités, les bidonvilles, les castes, les foules immenses. L'horreur et le sublime. Il repartira par le Pakistan, l'Afghanistan, l'Iran ou la Turquie, animé par... la colère.
 

Un décentrement

"Pendant 20 ans on ne m'avait pas raconté le monde tel qu'il était, explique-t-il, on m'avait privé d'une grande partie de la vérité, on m'avait caché que les autres étaient plus intéressants dans leur tête que ce qu'ils avaient sous leurs pieds." À l'école on ne dit pas tout ce que notre "bien-être matériel" doit à "l'esclavage". En décidant de voyager, Jean-Yves Loude faisait le choix de quitter une vie tranquille, "trop tranquille", pour préférer "l'inconfort" et "aller à la rencontre de ces êtres humains dont [il n'avait] pas encore perçu toute la richesse".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don