Accueil
Allaiter, c'est compliqué?
Partager

Allaiter, c'est compliqué?

Un article rédigé par Maud de Bourqueney - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 21 octobre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023

La Semaine de l'allaitement maternel se tient du 17 au 23 octobre en France. Cet acte naturel aux nombreux bienfaits ne coule pourtant pas toujours de source, même pour les femmes qui le choisissent. Le secret? Bien s'informer. 

Pixabay - Photo d'illustration Pixabay - Photo d'illustration

Nourrir son bébé. C'est une grande responsabilité et une grande pression pour les parents. Cela commence par un choix : allaiter ou donner le biberon, ou les deux. Loin des débats, ou des injonctions, il est important de choisir ce qui nous convient, en étant bien informé. Du 17 au 23 octobre débute la semaine de l’allaitement maternel en France. Et à cette occasion, Dialogue RCF se penche sur cet acte qui ne coule pas toujours de source.

 

Allaiter, est-ce que c’est compliqué ? "Cela peut l'être mais pour mettre toutes ses chances de son côté, cela vaut le coup de préparer son projet d'allaitement avec des professionnels qui sont compétents en la matière" répond Stéphanie Habenstein, fondatrice du site Vanilla Milk, qui met en lien les parents avec des professionnels spécialisés en allaitement.

 

Aurait-on perdu l'habitude?

 

Ester Artells, biologiste, généticienne et titulaire d'un master spécialisé en allaitement maternel, regrette que l'on ait perdu la culture de l'allaitement en France, depuis la deuxième moitié du 20ème siècle, que ce soit chez les femmes mais aussi les professionnels.

 

"Nous ne savons pas le faire, nous n'avons pas vu le faire, donc nous nous demandons, et comme nous sommes trop rationnel, nous voulons savoir, on nous parle de quantités par rapport au biberon. Combien de millilitres? Le poids. Est-ce qu'il grandit? Assez de grammes ou pas assez de grammes? Nous voulons quantifier quelque chose qui en réalité n’est pas quantifiable parce que nous ne sommes pas des robots » dénonce Ester Artells.

 

Il arrive qu’il y ait de réels soucis d’allaitement liés à un défaut de succion par exemple. « C’est là que l’accompagnement de l’expert est complémentaire de la confiance que la maman doit avoir en elle » selon Stéphanie Habenstein.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don