Accueil
Redécouvrir le musée Angladon et sa collection permanente.2° partie.
Partager

Redécouvrir le musée Angladon et sa collection permanente.2° partie.

Un article rédigé par Roberte MAURON-BILLOT - RCF Vaucluse,  -  Modifié le 25 janvier 2021
Lucarne Redécouvrir le musée Angladon et sa collection permanente.2° partie.
Continuons la visite du musée Angladon et de sa collection Jacques Doucet en compagnie de sa directrice Lauren Laz.
podcast image par défaut

             La collection d’art du pionnier de la haute couture.

           L’historique de la collection d’œuvres d’art de Jacques Doucet (1853-1929) réserve encore de nombreuses parts d’ombre, heureusement éclairées par des ouvrages et des recherches récentes.

          Le Musée Angladon – Collection Jacques Doucet ouvre ses portes au public le 15 novembre 1996. Il doit son nom à ses fondateurs, Jean Angladon et Paulette Martin. Artistes d’Avignon demeurés sans descendance, héritiers de la magnifique collection de tableaux et d’objets d’art de leur grand-oncle Jacques Doucet, tous deux sont habités par la volonté de partager avec le grand public les merveilles que la famille conserve depuis deux générations.

          La fin de leur vie se consacre à l’organisation d’un musée d’art dans le bâtiment qu’ils habitent depuis 1977.

          À leur décès, la Fondation de France exécute leurs dispositions testamentaires en créant la Fondation Angladon-Dubrujeaud, sous l’égide de laquelle sont placés la création et le rayonnement du Musée Angladon. Depuis 1996, le Musée Angladon – Collection Jacques Doucet s’attache à présenter ces chefs-d’œuvre dans un écrin en accord avec leur qualité.

         Le rez-de-chaussée est consacré à l’accrochage d’œuvres rares des plus grands artistes des XIXe et XXe siècles : Degas, Daumier, Vuillard, Van Gogh, Cézanne, Sisley, Manet, Redon, Foujita, Picasso ou encore Modigliani.

Le premier étage préserve l’intimité d’un intérieur d’amateurs d’art à travers une succession de salles thématiques, allant de la Renaissance au XVIIIe siècle, couvrant les arts décoratifs européens et extrême-orientaux. En outre, les nombreux ouvrages de la bibliothèque formée par les Angladon tout comme la somptueuse collection de dessins du XVIIIe siècle accueillant des feuilles de Boucher ou de Meissonnier, sont accessibles aux chercheurs sur demande motivée.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don