Accueil
Une entrée en carême à l'écoute des pauvres
Partager

Une entrée en carême à l'écoute des pauvres

Un article rédigé par Vincent Destival - RCF,  -  Modifié le 26 juin 2021
À l'occasion de l'entrée en carême, Vincent Destival nous propose de nous mettre à l’écoute des pauvres notamment grâce à la revue du Secours Catholique : L'Apostrophe.
podcast image par défaut

Dans Evangelii Gaudium, le Pape François nous lance un appel : accueillir "la mystérieuse sagesse que Dieu veut nous communiquer à travers" les pauvres (EG 198). Au Secours Catholique, nous prenons cette invitation au sérieux. Plusieurs fois par an, nous publions une revue : L’Apostrophe. L’originalité́ de cette revue tient à ses auteurs : ce sont des personnes vivant ou ayant vécu des difficultés ou des situations de précarité dans leur vie. Elles écrivent individuellement ou collectivement, notamment au sein d’ateliers d’écriture. 

Entrer en carême, c’est vouloir nourrir l’espérance qui est en nous. Et en ce qui concerne l’espérance, la sagesse des pauvres a sans doute beaucoup à nous apprendre. Voici les mots de Laure :

"Qu’as-tu fait de ton frère ?"
"Qu’as-tu fait de ton frère ?"

Regarde-le au moins, 

Il est là, assis par terre, 

Seul, dans un coin.
"Qu’as-tu fait de ton frère ?"

De celui qui te crie :

"Viens vers moi, j’erre, 

Mais je suis encore en vie."
"Je ne te demande rien, 

`Ni compassion, ni chagrin, 

Ni pièce, ni coup de main, 

Parle-moi, viens !"
"Laisse dans tes poches tes mains, 

Tu vois bien que je ne leur demande rien. 

Laisse ta méfiance
Devenir de la confiance."
"Viens ! Arrête-toi !
Parlons de nos souvenirs,
De ceux qui nous ont fait vieillir,
De ceux qui nous ont aimés,
De ceux qui, parfois, nous ont abandonnés."
"Viens ! Simplement,
Mais ne me demande pas pourquoi, 

Je suis à la rue, sur ce parvis,
À peine à l’abri du monde, et du bruit. 

Ne me demande pas pourquoi, 

Parfois, je bois et m’oublie."
"Assieds-toi là, près de moi, par terre. 

Regarde-moi, comme ton alter. 

Regarde-moi, mon frère."

Pour en savoir plus : lire les 8 numéros de l’Apostrophe sur le site internet du Secours Catholique.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don