Accueil
Tunnel des Échelles : la réouverture partielle prévue mi-février
Partager

Tunnel des Échelles : la réouverture partielle prévue mi-février

Un article rédigé par Violaine Rey - RCF Haute-Savoie, le 23 janvier 2024  -  Modifié le 24 janvier 2024
Journal Local · RCF Savoie Mont-Blanc Edition du mercredi 24 janvier 2024 à 08h01

Il aura fallu deux mois et demi pour en voir le bout : le tunnel des Échelles rouvrira à la circulation à la mi-février de 17 h à 8 h 30. En journée, les travaux de purge et de sécurisation de la falaise, estimés à 300 000 €, se poursuivront jusqu’à la fin du mois de mars.

Le trafic est intégralement coupé jusqu'à la mi-janvier - © Département de la Savoie Le trafic est intégralement coupé jusqu'à la mi-janvier - © Département de la Savoie

Des communes coupées du monde

 

Voilà des semaines que les habitants de l’Avant-Pays Savoyard n’ont d’autres choix que d’emprunter le tunnel du Chat, l’A43 ou le Col du Granier pour se rendre dans le bassin chambérien. “Il y a des conséquences pour les écoliers qui sont de l’autre côté du tunnel” commence Laurette Botta, maire de Saint-Christophe-la-Grotte. “Il y a les usagers qui se rendent au travail et puis il y a l'impact sur les familles avec des personnes isolées puisque les familles sont de l’autre côté”.

Pour les commerçants et professionnels du secteur, les clients se trouvent parfois, eux aussi, “de l’autre côté” de cette falaise de 100 m de hauteur. La Région a voté au début du mois de janvier une aide pouvant aller jusqu’à 10 000 € pour les plus impactés.

Un chantier en deux temps

 

Si pour les usagers le temps paraît bien long, les équipes, pourtant, s’affairent sur place depuis des semaines. Mais les deux éboulements successifs ont fait chuter 35 m3 de roches et de nombreux dégâts. “Les premiers travaux ont été de faire un diagnostic de la situation, de ce qu’il se passait (...) de façon à voir quelles étaient les opérations à mettre en œuvre pour sécuriser la falaise et pour reconstituer les ouvrages de protection” explique Philippe Puys, responsable de la maison technique du département sur le secteur “Les deux lacs”.

Grâce aux protections déjà en place, la route n'a été que peu endommagée - © Département de la Savoie Grâce aux protections déjà en place, la route n'a été que peu endommagée - © Département de la Savoie

Après le passage des géologues et des services techniques, ce sont désormais les cordistes qui sont à pied d’oeuvre pour fixer des ancrages, des tiges métalliques visant à maintenir la roche en place. “Dans un premier temps, on va mettre 15 barres de 9 m” commence Emmanuel Pusset, co-gérant de la société CITEM. En pointant du doigt un autre bloc rocheux, il poursuit. “Là, on fait d’autres ancrages plus courts de 3 m et 4 m. Après, sous le banc à gauche (...) on va mettre des barres de 6 m”.
Chacune de ses barres pèse près 200 kg et est héliportée jusqu’à la roche, l’avancée des travaux dépend donc désormais des aléas météo : en cas de manque de visibilité, le chantier pourrait prendre du retard et l’ouverture partielle être repoussée.

 

Une alerte sms pour une information en temps réel
À l’approche de la réouverture partielle, les usagers de la RD 1006 seront avertis, par sms, en temps réel, des conditions de circulation. L’inscription à ce dispositif d’alerte se fera sur le site savoie-route.fr
En attendant, une réduction tarifaire de 50 % est toujours appliquée aux usagers réguliers de l’A43.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don