Accueil
Retour précipité pour les étudiants strasbourgeois partis en Russie
Partager

Retour précipité pour les étudiants strasbourgeois partis en Russie

Un article rédigé par Géraud BOUVROT - RCF Alsace, le 10 mars 2022  -  Modifié le 10 mars 2022
Journal local · RCF Alsace Journal local - Jeudi 10 mars 2022

Une vingtaine d'étudiants strasbourgeois étaient partis en Russie cette année, dans le cadre de programmes d'échanges mais, même s'ils n'étaient pas directement en danger, avec les risques d'être coincés là bas, ou encore de subir les sanctions économiques infligées au pays, l'Université les a encouragé à revenir en France.

Lucie, Joshua et Baptiste, récemment rentrés, en compagnie de Michel Deneken © Géraud Bouvrot Lucie, Joshua et Baptiste, récemment rentrés, en compagnie de Michel Deneken © Géraud Bouvrot

 

Joshua, Baptiste et Lucie suivaient des cours à Moscou ou St-Petersbourg, et pour eux, repartir à la hâte n'était ni au programme, ni même une nécessité. 

 

Les Russes, en tout cas ceux de Moscou, ne sont pas pour ce que leur dirigeant a décidé.

 

“J’étais un peu déconnecté du monde et de ce qui se passait. J’avais ni les infos russes ni les infos françaises, seulement les réseaux sociaux” nous confie Joshua. “Et qu’il s’agisse des Russes ou des étrangers, personne ne voulait de cette guerre. Les Russes, en tout cas ceux de Moscou, ne sont pas pour ce que leur dirigeant a décidé.”

 

Tous les trois ont été encouragés par leurs parents également à revenir, ce qu’ils ont finalement décidé de faire. À l’heure actuelle, 15 étudiants sont déjà rentrés, 3 doivent arriver ce jeudi 10 mars, et 3 sont encore là-bas. 

 

Le but à présent est que chacun et chacune puisse terminer son année, en physique ou en présentiel, comme Baptiste par exemple qui continue à suivre les cours de l’université de St-Petersbourg.

 

Par ailleurs le président de l'Université, Michel Deneken, a assuré que les étudiants venant des pays concernés par le conflit, qu'ils soient Ukrainiens, Russes ou Biélorusses étaient tous des victimes de la guerre et qu'ils n'avaient pas à en subir les conséquences, faisant écho par là au sentiment antirusse qui se propage en ce moment en Europe.

 

Pour entendre notre reportage auprès de ces étudiants, réécoutez notre journal local du jeudi 10 mars 2022.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don