Accueil
Remboursement des fauteuils roulants : que devient la promesse d’Emmanuel Macron ?
Partager

Remboursement des fauteuils roulants : que devient la promesse d’Emmanuel Macron ?

Un article rédigé par Violaine Rey - RCF Haute-Savoie, le 8 février 2024  -  Modifié le 8 février 2024
3 Questions à... · RCF Savoie Mont-Blanc APF France Handicap appelle le Président de la République à tenir ses promesses

Le 26 avril 2023, lors de la Conférence Nationale du Handicap, le président de la République prenait une décision forte : en 2024, tous les fauteuils roulants seraient remboursés, en intégralité, par l’Assurance Maladie. Mais aujourd’hui patients et associations attendent encore…

Finalement, seuls les modèles les plus basiques pourraient bénéficier d'un remboursement intégral - © Canva Finalement, seuls les modèles les plus basiques pourraient bénéficier d'un remboursement intégral - © Canva

Un équipement indispensable mais coûteux

 

Si la promesse du président de la République représentait une avancée notable c’est que le fauteuil roulant est un investissement de taille. Ainsi, il faut compter 4 000 € pour les premiers prix, jusqu’à 40 000 € pour les modèles électriques évolutifs. “Jusqu’à présent, les fauteuils roulants étaient remboursés partiellement” explique Brigitte Barlet, membre de l’association APF France Handicap en Savoie. “Le premier niveau, c’était l’Assurance Maladie, ensuite les mutuelles (...) ensuite, il y avait le recours à la Prestation de Compensation du Handicap, voire le fond départemental de compensation”.

Quatre interlocuteurs différents pour un reste à charge souvent important et couvert par les familles des personnes porteuses de handicap. La promesse d’Emmanuel Macron était donc celle d’une simplification des démarches et d’une prise en charge intégrale.

Il vous faut respecter cette promesse, car il n’est pas question ici de luxe, mais de dignité et d’autonomie des personnes

Une mesure toujours pas effective

 

Au fil des mois, les associations ont finalement déchanté. Après la relance de la présidente nationale de l’APF France Handicap, Pascale Ribes, plusieurs rencontres entre prestataires se sont tenues, sans jamais porter leurs fruits. “A cette occasion, on nous a parlé du 100 % Santé” se souvient Brigitte Barlet. “Mais c’est trop restrictif puisqu’on parle là du remboursement intégral de certains fauteuils, pas de tous”.

Ainsi, seuls les modèles les plus simples seraient totalement pris en charge, des équipements souvent lourds, contraignants et ne répondant pas aux besoins de certains porteurs de handicap.
À la fin du mois de janvier, le député Génération.s de la Dordogne, Sébastien Peytavie, a rédigé une pétition en ligne, cosignée par les principales associations du secteur, demandant l’application concrète de l'engagement pris par le président de la République.
Si elle compte aujourd’hui pas moins de 56 000 signatures, elle n’a, pour l’heure, pas donné lieu à des nouvelles annonces ou échéances concernant la prise en charge de ces équipements.

 

Une année paralympique pour aller plus loin ?
Outre le remboursement intégral des fauteuils roulants, les signataires de la pétition espèrent une avancée dans la prise en charge du matériel sportif pour les personnes porteuses de handicap. “Le parasport contribue aussi à briser les barrières, en favorisant le bien-être mental, physique, l'inclusion sociale et le développement personnel” écrivent-ils. Tous souhaitent de réels progrès dans le domaine en cette année des Jeux de Paris 2024.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don