Accueil
Quand l'ordre normal des choses devient la crise
Partager

Quand l'ordre normal des choses devient la crise

Un article rédigé par Simon Marty - RCF,  -  Modifié le 28 janvier 2022
L'Invité de la Matinale La société qui vient Didier Fassin

Depuis quelques années, aucun discours sur notre société n'échappe au « langage de la crise ». Comme si la crise s'était mue en nouvelle normalité et il est devenu de plus en plus difficile d'y voir clair ! Mais de quelle(s) crise(s) parle-t-on ? Quelles sont ses origines ? On s’interroge aujourd'hui en compagnie de Didier Fassin.

Didier Fassin lors du Vega Medal award ceremony Didier Fassin lors du Vega Medal award ceremony

Depuis quelques années, aucun discours sur notre société n'échappe au « langage de la crise ». Comme si la crise s'était mue en nouvelle normalité. 

Migrations, pandémies, démocratie, capitalisme, écologie, police, genres, questions ethno-raciales, laïcité, etc... Les outils de lecture sont devenus obsolètes et il est devenu de plus en plus difficile d'y voir clair. Aucun thème n'est épargné par la confusion. Mais de quelle(s) crise(s) parle-t-on ? Quelles sont ses origines ? Pourquoi un langage de la crise ? Plus qu'un instant de déflagration, la crise demeure un phénomène social duquel il est nécessaire de tirer du sens.

Face à tous ces enjeux cruciaux, Didier Fassin, médecin et anthropologue reconnu, propose d'interroger ce « moment critique ». La société qui vient aux éditions du Seuil, nous offre un diagnostic chirurgical sur l'état de notre société, dépassant les écueils du constat de fait ou de l'exercice divinatoire.

Et puis, parce que les crises se neutralisent dans le débat public et médiatique, qu'un scandale en remplace un autre, ce livre est un formidable outil pour réactiver les  consciences et rappeler que les dysfonctionnements d'une société survivent à leur déficit d'attention.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don