Accueil
"Plus rien ne me fait vibrer", le spleen des acteurs économiques de Haute-Savoie
Partager

"Plus rien ne me fait vibrer", le spleen des acteurs économiques de Haute-Savoie

Un article rédigé par Victorien Duchet - RCF Haute-Savoie, le 11 mars 2024  -  Modifié le 11 mars 2024

La Haute-Savoie est-elle devenue une terre de contestation permanente ? C'est ce qu'affirment les principaux acteurs économiques du département. Dans une tribune, les chambres consulaires, syndicats d'entreprises, et fédérations du bâtiment dénoncent l'immobilisme forcené dont font preuve les élus, face aux actions contestataires. Genèse d'un ras-le-bol. 

En septembre 2022, le groupe haut-savoyard Fournier annonçait son intention de construire une nouvelle usine dans la Drôme. ©Photo d'illustration/Wikipédia En septembre 2022, le groupe haut-savoyard Fournier annonçait son intention de construire une nouvelle usine dans la Drôme. ©Photo d'illustration/Wikipédia
ECOUTEZ Les acteurs économiques de Haute-Savoie tapent du poing sur la table

Les raisons profondes de la colère

Pour comprendre les origines de la colère, il faut remonter à septembre 2022. Le groupe haut-savoyard Fournier, fabricant des cuisines Mobalpa, annonce investir 130 millions d'euros pour construire une usine...dans la Drôme. Une évasion commerciale, justifiée par le manque de main d'oeuvre et de terrains disponibles en Haute-Savoie. Un épisode qui aura marqué le président de la Chambre de Commerces et d'Industries Philippe Carrier, qui n'exclut pas d'autres délocalisations. "Certaines entreprises du Chablais ne cachent plus leur volonté de s'étendre ailleurs, le département de l'Ain par exemple, qui mène une politique volontariste d'aménagement du foncier économique". 

La Haute-Savoie ne doit pas devenir une réserve d'indiens 

Une opposition systématique aux projets

Les acteurs économiques, cosignataires de la tribune, réclament une politique d'aménagement du territoire "concertée et ambitieuse". Une vision contrecarrée par des recours, jugés "systématiques". Super collisionneur du CERN, retenue collinaire, Haute-Savoie Arena, désenclavement du Chablais, les exemples cités sont nombreux, abandonnés pour certains, critiqués et menacés pour d'autres. "Ces oppositions systématiques n'encouragent pas les élus à engager de nouveaux projets", craint Philippe Carrier, le président de la CCI 74.    

Des inquiétudes partagées par les artisans/commerçants, signataires de la tribune. "S'il n'y a plus de projets, qui va venir dans nos commerces, dans nos boulangeries, dans nos bars ?" s'interroge Patrick Truchet, le président de l'Union des Entreprises de Proximité de Haute-Savoie (U2P). Pour éviter que la Haute-Savoie ne devienne un gigantesque département dortoir de Genève, les acteurs économiques réclament un plan de densification acceptable par la population.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don