Accueil
L’orgue de la paroisse Saint-Guillaume remis à neuf

L’orgue de la paroisse Saint-Guillaume remis à neuf

Un article rédigé par Adrien Beaujean - RCF Alsace, le 2 mars 2022  -  Modifié le 2 mars 2022
Journal local · RCF Alsace Journal local - Mercredi 2 mars 2022

Pendant un mois, l’instrument majestueux de la paroisse ne vibrera plus. Il est en cours de nettoyage et de restauration. Une opération à hauteur de 30.000 euros.

L'orgue de la paroisse Saint-Guillaume va se refaire une seconde jeunesse - © Adrien Beaujean L'orgue de la paroisse Saint-Guillaume va se refaire une seconde jeunesse - © Adrien Beaujean

Après un cycle de cultes au son de Bach, l’orgue de l’église Saint-Guillaume fait une pause. L’instrument a été démonté ces deux derniers jours, pour être nettoyé et rénové. Une opération dite de relevage d’urgence : après une dizaine d’années de travaux dans l’édifice, la poussière s’est accumulée dans les quelques 1.600 tuyaux qui composent l’orgue. L’intégralité du buffet, le meuble en bois de l’instrument, signé du plus célèbre facteur d’orgues alsacien Silbermann, sera nettoyé sur place, tout comme les plus gros tuyaux.
 

Pour le reste, c’est passage obligé par la casse dépoussiérage. Au fil du temps, les résidus s’accumulent, et l’orgue en pâtit, avec des notes qui perdent en rondeur et en qualité. On parle ici d’un instrument construit en 1987 par l’entreprise Koenig, et dont le nouveau gérant est le facteur d’orgues Julien Marchal.

 

Habituellement, on effectue un relevage tous les 25 ans. Ici à Saint-Guillaume, ça a été fait en 2010, mais avec tous les travaux depuis dans l’église, l’orgue Silbermann-Koenig s’est empoussiéré, et il a fallu en réorganiser un d’urgence

 

Coût de l'opération : 30.000 euros. La paroisse a lancé un appel aux dons, pour financer ce relevage. Tous les donateurs sont d'ores et déjà invités à une visite guidée de l'instrument, le 7 avril prochain à 18h, suivi d'un concert inaugural, organisé dans la nef de Saint-Guillaume. L'organiste Cyril Pallaud mettra à l'honneur celle qui fut la première femme organiste professionnelle : Jeanne Demessieux.


L'interview démarre à 5mn50 sur le podcast.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don