Accueil
Ligne ferroviaire en Maurienne : “On souhaite que tout soit fait pour une réouverture fin 2024”
Partager

Ligne ferroviaire en Maurienne : “On souhaite que tout soit fait pour une réouverture fin 2024”

Un article rédigé par Violaine Rey - RCF Haute-Savoie, le 15 janvier 2024  -  Modifié le 15 janvier 2024
3 Questions à... · RCF Savoie Mont-Blanc Cinq mois après l'éboulement, toujours pas de train en Maurienne

À la fin du mois de décembre, les élus mauriennais tapaient du poing sur la table : 5 mois après l’éboulement de la falaise du Praz, ils voulaient (enfin) connaître le calendrier des travaux concernant la ligne ferroviaire fermée depuis. Après un courrier envoyé à Emmanuel Macron, ils ont quelques réponses, mais encore beaucoup d'inquiétudes.
 

La falaise de la Praz le 28 août dernier - ©Clément Beaune/Twitter La falaise de la Praz le 28 août dernier - ©Clément Beaune/Twitter

Encore de longs mois de fermeture

 

Jérémy Tracq, le maire de Bessans et vice-président de la communauté de communes Haute-Maurienne Vanoise l’avoue, “on y voit un petit peu plus clair” depuis cette lettre adressée au président de la république, dont se sont fendus les élus du territoire. Première nouvelle : la ligne qui relie la France à l’Italie, en passant par la Maurienne, devrait rouvrir à la fin de l’année 2024.

Mais parallèlement, beaucoup d’autres questions restent en suspens. “Il y a encore un certain nombre d’éléments qui restent flous” explique Jérémy Tracq. “Comme le fait que tout soit vraiment mis en œuvre pour aller à une réouverture de la ligne ferroviaire le plus vite possible”. Même si les contraintes techniques sont nombreuses, dans les communes, on finit quand même par se demander si on n'a pas tout bonnement été laissé pour compte.

Un territoire qui accumule les difficultés

 

Parce que la ligne ferroviaire n’est que l’un des nombreux dossiers en cours et qui impacte fortement la vie des habitants et des commerçants du secteur.
u printemps, c’est la circulation autoroutière qui sera perturbée par les essais en vue de la mise en service du deuxième tube du tunnel du Fréjus. Sans compter que pendant de longues années encore le territoire sera impacté par les travaux du Lyon-Turin et de ses accès.
Alors quand on demande au maire de Bessans s’il craint de voir sa vallée totalement enclavée, il temporise. “La crainte non, mais il y a une vigilance” explique-t-il. “Ça fait beaucoup d’accumulation pour le territoire de Haute-Maurienne Vanoise”.

En fait...On ne voit pas le bout du tunnel

Un territoire qui vit essentiellement du tourisme et où les commerçants peinent à boucler les fins de mois malgré les dispositifs de l’Etat et les aides de la région Auvergne-Rhône-Alpes. “Aujourd’hui, l’activité sur le secteur de Modane-Fourneaux est vraiment réduite” alerte Jérémy Tracq. “Les acteurs économiques du secteur voient directement, sur leur activité, une influence forte. En fait, on ne voit pas le bout du tunnel si on peut parler ainsi” achève l’élu.

 

Un Paris-Milan sur les rails depuis début janvier
Pour désengorger l’A43, mais aussi proposer une alternative à l’avion, SNCF Voyageurs a remis en place le 10 janvier dernier un aller-retour Paris-Milan par jour. La grande partie du trajet se fait sur les rails et les communes d'Oulx et Saint-Jean-de-Maurienne sont reliées en autocar. Un compromis qui ne séduit pas les élus de la communauté de communes qui regrettent qu’aucun arrêt ne soit fait en gare de Modane.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don