Accueil
Irak: la pression populaire contre le régime ne faiblit pas
Partager

Irak: la pression populaire contre le régime ne faiblit pas

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
Le dossier de la rédaction Irak: la pression populaire contre le régime ne faiblit pas
En Irak la pression de la rue ne faiblit pas. Depuis plus d’un mois le pays est paralysé par des manifestations. La population réclame la chute du régime.
podcast image par défaut

C’est un mouvement inédit qui secoue l'Irak depuis plus d'un mois. Le peuple irakien ne contient plus sa colère, il n’a plus rien à perdre. Les manifestants rassemblés jour et nuit sur la place Tahrir de Bagdad mais aussi dans des villes du Sud du pays dénoncent la corruption et réclament la "chute du régime".

L’épicentre de la contestation populaire, c'est cette place. Située au centre de Bagdad, elle est devenue le symbole de cette résistance. Cette place, où des dizaines de milliers de manifestants passent leurs journées est devenue une sorte de ville dans la ville.  On y trouve des Marchands de jus de fruits frais, des barbiers, des boulangers ambulants. De quoi tenir le siège. Le cardinal Louis Raphaël Sako, le patriarche de l’Église catholique chaldéenne s’y est justement rendu samedi dernier pour soutenir les manifestants. Il a croisé des milliers de jeunes mais aussi  des vieillards, des femmes des enfants déterminés à résister face à un pouvoir corrompu.

En attendant, ces manifestations sont violemment réprimées par le pouvoir en place. Le bilan officiel fait état de près de 300 morts. Trois manifestants ont été tués par balles dans la nuit de dimanche à lundi aux abords du consulat iranien de Kerbala au Sud de Bagdad. Les forces de l’ordre ont tiré sur des manifestants qui tentaient d’incendier la représentation diplomatique de l’Iran, pays voisin. Il faut dire que depuis quelques jours, la colère des protestataires se concentre sur l'Iran, l'une des deux puissances qui agit en Irak avec les Etats-Unis depuis la chute de Saddam Hussein en 2003.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don