Accueil
Dose de rappel et vaccination des 5/11 ans : les réponses du Pr Traoré

Dose de rappel et vaccination des 5/11 ans : les réponses du Pr Traoré

Un article rédigé par Hadrien Barrau - RCF Puy de Dôme, le 2 décembre 2021  -  Modifié le 10 janvier 2024

La campagne de dose de rappel pour tous les adultes est désormais lancée. Objectif affiché du gouvernement, endiguer la 5ème vague. Mais d'un point de vue sanitaire, pourquoi prend-t-on une troisième dose ? Nous faisons le point avec le Professeur Ousmane Traoré, chef du service hygiène hospitalière au CHU de Clermont-Ferrand

 

Administration d'une dose de vaccin Administration d'une dose de vaccin

Pas toujours facile d'y voir clair avec cette vaccination. Il n'y a pas si longtemps, on parlait de schéma vaccinal complet avec deux doses. Or, force est de constater qu'une troisième doit être prise. Mais pour le Professeur Traoré, pas question de parler d'échec de la vaccination. "Elle empêche les formes graves, pas la maladie !" précise t-il. 

Et pour expliquer pourquoi une troisième dose n'a pas été prévue dès le début, le chef de service déclare que "finalement on a peu de recul sur ce virus". 

Ce qui est sûr c'est que cette dose de rappel doit être prise car sur la durée les anticorps présents dans le vaccin sont moins forts avec le temps. Les précisions du Professeur Ousmane Traoré dans l'extrait ci-dessous. 

Informations locales Pourquoi une dose de rappel ?

Et les effets secondaires alors ? 

Donc au delà du pass sanitaire, la dose permet de mieux se prémunir contre le virus à en écouter le médecin. Mais une autre question taraude les futurs vaccinés : Comment se sent-on après cette 3ème dose ? 

Autant la grosse fatigue était de mise une fois la seconde dose prise pour beaucoup, autant pour celle-ci, il n'y a pas de vérité générale à en croire le professeur, cela varie en fonction des cas. 

Informations locales Quels effets secondaires pour la dose de rappel ?

"La priorité ce n'est pas la vaccination des enfants"

Une dose en plus pour les adultes, mais ces derniers jours la question de la vaccination des 5/11 ans est aussi sur la table. L'Agence européenne du médicament a validé cette vaccination. De son côté, la Haute-Autorité de Santé a rendu un avis indiquant qu'elle devrait se limiter aux enfants dits "fragiles". 

Mais sur la question, le professeur Traoré tranche "la priorité c'est d'abord vacciner les adultes non-vaccinés et les personnes fragiles, pas les enfants".

 

Informations locales La vaccination des enfants pas une priorite
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don