Accueil
Deux ans après l'incendie, Notre-Dame de Paris suscite des vocations
Partager

Deux ans après l'incendie, Notre-Dame de Paris suscite des vocations

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF,  -  Modifié le 27 juin 2021
L'actu chrétienne Deux ans après l'incendie, Notre-Dame de Paris suscite des vocations
C’était il y a deux ans. Les images de la cathédrale de Paris en flammes faisaient le tour du monde. Après la phase de sidération, place à l'action sur le chantier de la cathédrale.
podcast image par défaut

Il y a tout juste deux ans, nous assistions impuissants à l’incendie de Notre-Dame. Ravagée par les flammes, la cathédrale gothique, vieille de plus de 850 ans, a perdu sa flèche, sa toiture, son horloge et une partie de sa voûte. Vingt-quatre mois plus tard, si le sinistre reste toujours inexpliqué, les opérations de sécurisation touchent à leur fin : décontamination du plomb, retrait délicat des 40.000 pièces de l’échafaudage déformées par la chaleur de l’incendie, consolidation des voûtes. "Il y a eu un grand chemin parcouru même s'il y a eu des difficultés, le plomb, la pandémie, les grèves. Aujourd'hui, nous sommes en train de sécuriser les voutes pour être sûr que l'ensemble se tienne bien", explique Mgr Patrick Chauvet, le recteur de la cathédrale.

La flèche reconstruite à l'identique grâce à l'abattage de chênes

Une étape importante a d’ores et déjà commencé, l’abattage des 1000 chênes nécessaires à la reconstruction de la charpente et de la flèche de Notre-Dame. Car la cathédrale sera bien reconstruite à l’identique, selon les plans détaillés laissés par l’architecte Viollet-le-Duc. Emmanuel Macron a tranché en ce sens. "Je pense que c'est une transmission d'un savoir faire", estime Mgr Chauvet, pour qui c'est une bonne nouvelle.

"Il faut profiter de ce drame pour susciter des vocations chez les jeunes"

Sur place on s’active. Charpentiers, maîtres verriers, maçons, échafaudeurs, tailleurs de pierre, grutiers, cordistes, tous sont à l'œuvre pour redresser la grande dame de pierres. "Chacun est vraiment touché par le fait de travailler à Notre-Dame. Pour eux c'est un honneur. C'est Notre-Dame qui est la source de la communion entre eux. Il faut profiter de ce drame pour susciter des vocations chez les jeunes", espère Mgr Chauvet.

Communion, transmission, autant de raisons d'espérer pour Mgr Chauvet. Le recteur de Notre Dame de Paris est l’auteur du livre, "Silence de Dieu, Silence des Hommes", aux éditions Artège.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
L'actu chrétienne

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don