Accueil
Comment les cultes se positionnent-ils face au vaccin ?
Partager

Comment les cultes se positionnent-ils face au vaccin ?

Un article rédigé par Clara Gabillet - RCF,  -  Modifié le 24 juin 2021
Le dossier de la rédaction Comment les cultes se positionnent-ils face au vaccin ?
On les imagine souvent hostiles à la vaccination, mais de nombreux représentants de cultes se mobilisent en faveur du vaccin contre le Covid-19, à commencer par le pape François.
podcast image par défaut

La vaccination contre le Covid-19 est lancée dans de nombreux pays du monde. Mais en France, les réticences sont encore grandes. 48% seulement des Français ont fait part de leur volonté de se faire vacciner. Quelle perception les religions ont-elles du vaccin ? Elles peuvent aussi prendre leur place dans cette lutte contre l'épidémie.

Un vaccin moralement acceptable pour le pape François

Dans son discours de Noël, le pape François a demandé à ce que le vaccin soit "accessible à tous". Quelques jours plus tôt, il affirmait que ce même vaccin contre le Covid-19 était moralement acceptable. 

Un point pouvait créer un blocage jusqu’alors : l'utilisation il y a plusieurs décennies de cellules issues de fœtus avortés dans la confection du vaccin. Le Vatican a précisé que cette utilisation était très lointaine. "La perspective est quand même très ancienne et il n’y a pas de coopération avec le mal parce que je ne vais pas prendre le vaccin pour la simple raison qu'il a été composé comme ça", commente Marie-Jo Thiel, médecin, théologienne et membre de l’Académie pontificale pour la vie. 

Auparavant, l’hostilité de l’Église au vaccin pouvait s’expliquer par quelques principes théologiques : "L’idée c’est qu’une maladie est souvent perçue à l’échelle collective comme une punition. C’est quelque chose contre lequel il faut pas aller", explique Laurent-Henri Vignaud, historien spécialiste des sciences, qui a publié "Antivax : La résistance aux vaccins du XVIIIe siècle à nos jours" (éd. Vendémiaire, 2019). 

Tout cela est donc relativement loin de la réalité actuelle et cette hostilité apparaît plutôt comme une idée reçue. L’Église catholique a plutôt œuvré pour le vaccin. "Durant le XIXème siècle, les autorités catholiques ont toujours encouragé le vaccin. L’évêque incitait les curés à se faire vacciner en public", raconte Laurent-Henri Vignaud.

La coopération du Vatican dans la lutte contre l'épidémie

Aujourd’hui, le pape François veut placer le Vatican comme un véritable acteur de la lutte contre l’épidémie. Le 29 décembre dernier, le Vatican a affirmé dans une note sa position favorable au vaccin avec une phrase forte : "Nous ne pensons pas que le refus d’un vaccin puisse être considéré comme une 'position prophétique'"

"On a envie de convaincre les croyants mais aussi l’ensemble des populations à travers le monde. Le Vatican propose d’être partie prenante de l’élaboration scientifique, de collaborer avec les institutions. L'Église est au service de la guérison du monde", affirme Marie-Jo Thiel, membre de l’Académie pontificale pour la vie.

Qu'en est-il de l'islam et du judaïsme ?

Les autres cultes monothéistes sont aussi globalement favorables au vaccin. "En islam, on encourage le malade à prendre le médicament. Nous avons une parole du prophète qui dit qu’il n’y a pas un mal auquel aucun remède ne correspond, il reste au monde de le découvrir ! C’est une démarche collective", assure Tareq Oubrou, le grand imam de Bordeaux.

Par le passé, les vaccins ont pourtant souvent suscité la polémique sur leur composition. Bien avant le Covid-19, certains pointaient du doigt le fait que de la gélatine d’origine porcine soit présente dans les stabilisants des doses. Pour le vaccin de Pfizer BioNTech, il n’en est rien.

Mais même si cela devait être vrai, la vie passe au-dessus des interdits religieux, selon le rabbin Moshé Lewin. "La vie est ce qui compte au-dessus de tout. Dans le judaïsme, on a un principe, c’est de préserver la vie. On a un verset qui dit 'Vous ferez très attention à votre vie'. Dieu pourvoit à la guérison", explique ce conseiller du grand rabbin de France et vice-président de la conférence des rabbins européens. 

Les représentants des cultes monothéistes semblent donc déterminés à prendre leurs responsabilités face à l’épidémie. La majorité d’entre eux appelle à être solidaires, en se faisant vacciner. Cette semaine en France, la vaccination a été élargie aux personnes âgées de plus 75 ans hors EHPAD, aux personnels de santé, pompiers et aides à domicile de 50 ans et plus.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don