Accueil
Comment exercer une juste autorité en Eglise ?
Partager

Comment exercer une juste autorité en Eglise ?

Un article rédigé par Vanessa Sansone - RCF Haute-Savoie, le 2 décembre 2022  -  Modifié le 2 décembre 2022
Vitamine C, en Haute-Savoie Comment exercer une juste autorité en Eglise ?

Exercer une autorité, accompagner…  Une belle mission, souvent une vocation. Mais parfois un exercice d’équilibriste pour trouver et garder la bonne posture ! Ce 30 novembre 2022, le diocèse d'Annecy a organisé une journée de sensibilisation sur les abus et l'emprise, à Epagny Metz-Tessy. 260 responsables ou accompagnants y ont participé. Alors comment exercer une juste autorité, un accompagnement sain en Eglise ? 4 citations extraites de notre discussion à bâtons rompus.

Journée de sensibilisation sur les risques d'emprise en Eglise, dans le Diocèse d'Annecy ©2022 RCF Haute-Savoie Journée de sensibilisation sur les risques d'emprise en Eglise, dans le Diocèse d'Annecy ©2022 RCF Haute-Savoie

Quand les talons claquent, les esprits se ferment

Le Vice-Amiral Charles-Henri Garié, ancien commandant des marins-pompiers de Marseille, était invité le 30 novembre pour parler de la posture du chef. "L'autorité doit aller de pair avec de la bienveillance. Sinon, on peut tomber dans la dictature ou le copinage. Deux postures qui présentes des risques d'emprise et d'abus". 

 

Avoir un projet pour l'autre, à la place de l'autre : c'est un signal d'alerte

 

Isabelle Le Bourgeois est sœur auxiliatrice et psychanalyste. Intervenante, elle était invitée pour expliquer le mécanisme de l'emprise. "En Eglise, avec les notions de charisme, de sacré, le spirituel, on peut facilement être en position de surplomb. Et celui qui, dans cette position, commence à avoir un projet pour l'autre... Là il y a danger!"

 

Quand on me prend pour le sauveur ou que l'on pense que ma prière porte mieux : les voyants rouges s'allument !

 

Daniel Pignal-Jacquard, diacre, est formé à l'écoute et l'accompagnement spirituel. Il est responsable du centre Accueil Ecoute Chablais, à Thonon. "Dans ma formation avec les jésuites, j'ai été sensibilisé aux risques d'emprise. Avoir la juste posture, c'est une attention de chaque jour. Ce qui aide, c'est de relire nos pratiques en équipe et avec un superviseur". 

 

En prison, le risque de surplomb est permanent

 

Marie-Pascale Saubiez est aumônier à la maison d'arrêt de Bonneville et membre du conseil épiscopal. Elle a participé à l'organisation de la journée se sensibilisation. "En prison, vu l'extrême détresse de ceux que je rencontre, le risque de surplomb est permanent. Mais Jésus ne hiérarchise pas les fautes : nous sommes tous pécheurs, moi comme celui que je visite ! Et puis, Saint Vincent de Paul rappelle qu'il faut être prêt à se laisser enseigner par celui que je vais rencontrer.  C'est en relisant nos pratiques et en vérifiant que nous sommes ajustés avec cette posture que nous pouvons parer au risque d'abus". 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Vitamine C © RCF Haute-Savoie
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Vitamine C, en Haute-Savoie

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don