Accueil
Bourges : La Fuite en Égypte va être restaurée
Partager

Bourges : La Fuite en Égypte va être restaurée

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 11 janvier 2023  -  Modifié le 8 janvier 2024
Emissions spéciales Un nouvelle vie pour un tableau de l'Église Notre-Dame de Bourges

Accroché dans l'église Notre-Dame de Bourges, cet imposant tableau du XIXème siècle va partir en restauration durant l'année. Une opération coûteuse qui va bénéficier d'un soutien financier de la Fondation Michelin.

La Fuite en Égypte est une œuvre qui date de 1857. La Fuite en Égypte est une œuvre qui date de 1857.

C'est un grand tableau religieux qui va avoir le droit à une nouvelle jeunesse. "La Fuite en Égypte" va partir en restauration durant l'année 2023. Installée dans l'église Notre-Dame de Bourges, l'œuvre peinte en 1857 va bénéficier d'un coup de pouce de la Fondation Michelin à hauteur de 8 000 euros, dans le cadre du concours "Le Plus Grand Musée de France" de la Sauvegarde de l'Art Français. Ce sont les salariés de l'usine de Saint-Doulchard qui ont voté pour choisir ce tableau parmi les 3 projets proposés par le jury.

 

La Fondation Michelin participe à hauteur de 8 000 euros à la restauration © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

 

L'œuvre est signée Jules-Alexandre Duval Le Camus, un peintre du XIXe siècle, formé à l'École des Beaux-Arts, et un habitué des scènes bibliques et historiques grands formats : « C'est un tableau d'une belle qualité d'exécution » constate Philippe Bardelot, Conservateur des antiquités et objets d'art du Cher. « Il est représentatif de cette grande peinture religieuse du XIXe siècle, un peu délaissée pendant longtemps, mais qu'on redécouvre depuis une vingtaine d'années. C'est un très bon représentant de cette peinture très classique. »

 

Le tableau n'est pas très visible dans l'Église © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Vivons cachés


Le tableau aurait été mis en dépôt à l'église par Napoléon III en 1862, lors d'une visite à Bourges. Depuis, il a été un peu oublié... D'autant qu'il n'est pas vraiment mis en valeur dans l'édifice, accroché dans un endroit un peu caché : « Il est presque invisible parce qu'il est dans l'entrée sud de Notre-Dame, juste au-dessus du sas d'entrée. Les gens passent dessous sans le voir... » Déplore Philippe de Lagarde, Président de l'association "Sauvegardons Notre-Dame de Bourges". Discret, malgré sa grande taille « Il est immense ! Il fait 3,30 m de hauteur sur 2,50 m de largeur. Il est très donc difficile à retirer, parce qu'il est vraiment coincé dans les sculptures du monument ». Conséquence, la douloureuse va piquer « On a presque 20 000 euros d'échafaudage, uniquement pour aller le décrocher. »

 

Philippe de Lagarde, président de l'association "Sauvegardons Notre-Dame de Bourges" © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

État moyen, mais pas catastrophique


Le coût global de la restauration est estimé à 40 000 euros, qui seront financés en partie par l'État, la Ville de Bourges, l'association et deux autres mécènes. Si le tableau n'est pas totalement dégradé, il a noirci avec le temps, et a bien besoin d'une nouvelle jeunesse pour retrouver son brillant d'autrefois, assure Philippe Bardelot « Il est dans un état de conservation très moyen, notamment la partie basse, il y a un gonflement dû à l'accumulation de gravats qui proviennent de la voûte. Il est temps d'intervenir avant que la toile ne se déchire. Le tableau est très encrassé, et le vernis a jauni. En revanche, le châssis semble en bon état, mais on peut avoir quelques surprises au décrochage... »

 

Philippe Bardelot a donné un rapide conférence sur le tableau lors de la remise du chèque en décembre © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.


Une nouvelle vie pour "La Fuite en Égypte", mais pas pour l'église Notre-Dame de Bourges, qui aurait bien besoin d'une restauration. L'année dernière des vitraux ont été retirés en urgence de l'édifice. Le monument souffre de problèmes structurels importants, mais des travaux ne sont pas à l'ordre du jour. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don