Accueil
Annecy : l'Institut Guillaume Belluard, géré par Alpysia, va être reconstruit
Partager

Annecy : l'Institut Guillaume Belluard, géré par Alpysia, va être reconstruit

Un article rédigé par Victorien Duchet - RCF Haute-Savoie, le 7 décembre 2023  -  Modifié le 7 décembre 2023
Journal Local · RCF Savoie Mont-Blanc Edition du jeudi 07 décembre 2023 à 08h01

Des fuites d'eau dans les toilettes, des pièces de vie pas aux normes, des salariés à bout, l'Institut Guillaume Belluard à Cran-Gevrier est en difficulté ! Cet établissement, géré par Alliance Paralysie Cérébrale des Alpes, accueille 90 jeunes infirmes moteurs cérébraux, et emploie 120 salariés. Aujourd'hui, 13 millions d'euros de travaux sont nécessaires pour reconstruire sur site le bâtiment, vieux de 50 ans.

L'Institut Belluard, à Cran-Gevrier, va être reconstruit sur site. ©Victorien Duchet/RCF Haute-Savoie L'Institut Belluard, à Cran-Gevrier, va être reconstruit sur site. ©Victorien Duchet/RCF Haute-Savoie

Isabelle accompagne Charlie dans ses activités manuelles. Autour d'elle, deux autres jeunes, handicapés moteurs cérébraux. Isabelle nous reçoit dans la pièce à tout-faire. "Ici, on est dans une salle de 15 mètres carrés, où se côtoient 7 jeunes en fauteuils et 3 accompagnateurs, on manque de place", décrit-t-elle. Une salle, qui fait office à la fois de salle de restauration, et salle d'activités. 

Un SMIC comme salaire

Aide médico-psychologique, titularisée en CDI, Isabelle aime son métier. La relation avec les enfants la fait tenir. "J'ai accepté un salaire au SMIC, parce que j'en ai la capacité. Mais sinon, il est impossible de travailler en Haute-Savoie avec le salaire qu'on nous offre", regrette Isabelle.    

J'aime tout dans mon métier, sauf le salaire !

Le turn-over est important. Chaque jour, 15 à 20 salariés manquent à l'appel à l'Institut Belluard. Arrêts maladie, postes non remplacés, le recours aux intérimaires est légion. Florence, monitrice-éducatrice depuis 30 ans, a vu la situation se dégrader. "L'Institut Belluard était un centre d'accueil à la pointe sur le plan médical, c'est mois le cas aujourd'hui", déplore-t-elle.  

13 millions d'euros de travaux

Des travaux d'ampleur vont débuter en janvier, financés en partie par des fonds privés, l'ARS, et le Conseil Départemental de la Haute-Savoie. Une reconstruction sur site des espaces d'accueil, thérapeutique, pédagogique, et de restauration. La fin des travaux est estimée à 2026. Une page que veut vite tourner Muhamad, 19 ans, résident depuis 2011, à l'Institut Belluard. "Ca va redonner une seconde jeunesse à l'institut", se réjouit Muhamad, qui quittera l'institut en 2024. 

L'espoir s'écrit en forme de coeur

L’Institut Guillaume Belluard est géré par Alpysia, association retenue pour être la grande cause de Glisse en Cœur, l’évènement caritatif numéro un de la montagne française au Grand-Bornand en mars prochain. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don