Accueil
Annecy : la piétonnisation à marche forcée
Partager

Annecy : la piétonnisation à marche forcée

Un article rédigé par Victorien Duchet - RCF Haute-Savoie, le 15 janvier 2024  -  Modifié le 15 janvier 2024
Journal Local · RCF Savoie Mont-Blanc Edition du lundi 15 janvier 2024 à 08h01

Décongestionner les bords de lacs, le Bourget du Lac a multiplié les tentatives, en vain ! Annecy compte bien y parvenir. A partir de ce lundi 15 janvier, circuler en voiture dans le quartier du lac est interdit. Des travaux de piétonnisation vont débuter, au grand dam des commerçants, vent debout contre la politique menée par le maire François Astorg. Explications.

La rue du Lac fait partie des rues concernées, avec les rues Joseph-Blanc, Grenette, Camille Dunant, Collège Chappuisien et Saint-Dominique. ©RCF Haute-Savoie/Victorien Duchet La rue du Lac fait partie des rues concernées, avec les rues Joseph-Blanc, Grenette, Camille Dunant, Collège Chappuisien et Saint-Dominique. ©RCF Haute-Savoie/Victorien Duchet

C'était une promesse de campagne du candidat Astorg. Apaiser la ville d'Annecy ! Un engagement qui prend forme dès ce lundi 15 janvier en centre-ville. En face du quai Jules Philippe, dans le quartier du Monoprix, dans les rues du Lac, Joseph-Blanc, Grenette, Camille Dunant, Collège Chappuisien et Saint-Dominique, les voitures ne sont plus les bienvenues. Elles y sont même interdites, dans le cadre de travaux de préfiguration d'une zone piétonne.

Les commerçants inquiets

Des travaux qui entrainent la suppression de 120 places de parking. De quoi susciter l'inquiétude de Sylvie Fontaine, commerçante rue Camille Dunant. "Ma clientèle suisse ne veut plus venir, il devient très difficile de se garer sur Annecy. Déjà que la situation économique est compliquée, mais alors là, c'est pas la joie", déplore cette vendeuse de vêtements, installée depuis 30 ans à la même adresse. 

Un manque de parkings ? 

Face à l'opposition unanime des commerçants que nous avons rencontré, la Ville d'Annecy a commandé une étude indépendante. Plus de la moitié de la clientèle du quartier du lac est locale, et ferait ses achats à pied, à vélo, ou en bus. Concernant la saturation des parkings alentours, Marion Lafarie s'explique, chiffres à l'appui. "La saturation est minime sur l'année. A peine 30 jours par an", détaille la maire-adjointe à la mobilité, en charge du plan de piétonnisation. 

Vers un boycott ? 

Des propos qui ne convainquent pas les commerçants, inquiets pour leur chiffre d'affaire, et la concurrence avec les centres commerciaux. Réponse de Marion Lafarie : les commerçants doivent se réinventer. "Ils doivent arrêter de pointer du doigt les clients qui viennent autrement qu'en voiture. Je connais des gens qui vont boycotter ces commerçants, qui s'affichent ouvertement contre la piétonnisation." affirme l'élue locale. 
 

L'info en + : La piétonnisation définitive du quartier du lac sera terminée avant la fin du mandat. A Chambéry, le centre-ville est en grande partie piéton, depuis la restauration des Halles au début des années 2010. Une piétonnisation qui sera élargie, après une délibération votée en décembre 2023.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don