Accueil
Viens chez nous, Seigneur ! (Lc 19,1-10)
Partager

Viens chez nous, Seigneur ! (Lc 19,1-10)

RCF Hérault,  -  Modifié le 25 novembre 2021
Perle du jour Viens chez nous, Seigneur ! (Lc 19,1-10)

 

Viens chez nous, Seigneur !

 

Perle du jour selon l'évangile de saint Luc, chapitre 19, versets 1 à 10,  par le frère Arnaud Blunat, dominicain

 

Chant final: "Jésus, mon sauveur" par la communauté de l'Emmanuel

 

Pablo Heimplatz - UNSPLASH Pablo Heimplatz - UNSPLASH

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait.
    Or, il y avait un homme du nom de Zachée ;
il était le chef des collecteurs d’impôts,
et c’était quelqu’un de riche.
    Il cherchait à voir qui était Jésus,
mais il ne le pouvait pas à cause de la foule,
car il était de petite taille.
    Il courut donc en avant
et grimpa sur un sycomore
pour voir Jésus qui allait passer par là.
    Arrivé à cet endroit,
Jésus leva les yeux et lui dit :
« Zachée, descends vite :
aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »
    Vite, il descendit
et reçut Jésus avec joie.

    Voyant cela, tous récriminaient :
« Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. »
    Zachée, debout, s’adressa au Seigneur :
« Voici, Seigneur :
je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens,
et si j’ai fait du tort à quelqu’un,
je vais lui rendre quatre fois plus. »
    Alors Jésus dit à son sujet :
« Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison,
car lui aussi est un fils d’Abraham.
    En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver
ce qui était perdu. »

L’évangile de ce jour est un des récits les plus populaires de tout l’évangile. C’est l’histoire de Zachée, le collecteur d’impôts de Jéricho, chez qui Jésus s’invite. Zachée est un personnage plutôt antipathique, et même détesté de tous pour être un voleur, mais il nous laisse confondus par sa confession d’une sincérité désarmante.

Zachée ne cache pas sa malhonnêteté devant Jésus mais il manifeste pour autant une vraie volonté de conversion. Enfin, gageons qu’il a  réellement fait ce qu’il a promis. 

Lui qui voulait voir sans être vu, et qui pour cela était monté dans un arbre pour apercevoir Jésus, il ne s’attendait pas à être interpellé par Jésus. Le voilà donc invité à redescendre de son arbre et à organiser séance tenante un grand festin pour Jésus et toute sa suite. Bon, ce n’était pas les moyens qui manquaient. Mais après tout, ce banquet surprise était bien à la hauteur de la conversion retentissante à laquelle Jésus l’appelait. 

Nous ne savons pas ce que Zachée et Jésus ont pu se dire, et on aurait bien aimé en savoir un peu plus. Il faut quand même le faire : passer d’un statut de détourneur de fonds de grande envergure à celui de donateur désintéressé et de généreux défenseur des pauvres, ce n’est pas donné à tout le monde.

Quoi qu’il en soit, Zachée ne devait pas vraiment dormir sur ses deux oreilles depuis  quelque temps, mais la visite éclair de Jésus a pu agir en lui comme un électrochoc. Sa prise de parole courageuse a dû en surprendre plus d’un. Après avoir été tant redouté par tous les habitants de Jéricho, le collecteur d’impôts d’hier devient un homme juste et sensé, et même Jésus reconnaît en lui un vrai fils d’Abraham. 

Seigneur Jésus, toi qui as su toucher le cœur de Zachée, viens encore frapper à la porte du cœur des pécheurs qui s’ignorent, à commencer par moi. Jésus, que ton amour atteigne les zones encore inexplorées de nos vies, et viens visiter ces recoins que nous gardons loin de ton regard. Nous savons que tu n’es pas venu pour perdre mais pour sauver, non pour condamner mais pour relever. Alors, sans plus attendre, viens faire la lumière en nous. En ce jour, que notre cœur soit ta demeure.

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don