Accueil
Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait (Mt 5, 43-48)
Partager

Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait (Mt 5, 43-48)

Un article rédigé par Baujard Monique (59821) - RCF, le 24 février 2024  -  Modifié le 24 février 2024
Prière du matin "Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait" (Mt 5, 43-48)

Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait (Mt 5, 43-48)

 

Méditation de l'évangile (Mt 5, 43-48) par Monique Baujard

 

Chant Final " Amour Parfait " de Glorious

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Vous avez appris qu’il a été dit :
Tu aimeras ton prochain
et tu haïras ton ennemi.
Eh bien ! moi, je vous dis :
Aimez vos ennemis,
et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ;
car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons,
il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment,
quelle récompense méritez-vous ?
Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frères,
que faites-vous d’extraordinaire ?
Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits
comme votre Père céleste est parfait. »

Source : AELF

Méditation   Monique Baujard

Dans la suite du passage que nous avons entendu hier, Jésus continue à expliquer comment sa conception de la justice se démarque radicalement de ce que les pharisiens et les scribes ont l’habitude d’enseigner. L’amour du prochain fait partie de l’enseignement traditionnel et ce n’est déjà pas toujours si simple. Mais Jésus pousse l’exigence plus loin. Tout le monde peut avoir des bonnes relations avec ceux qu’il aime et qui le lui rendent. Pour Jésus, il n’y a pas de mérite dans cette attitude qui peut être celle des païens. Les chrétiens sont appelés à afficher leur différence avec le monde païen, à pratiquer une justice inspirée par l’amour de Dieu, « qui fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et les injustes ». Chaque fois Jésus nous le rappelle : tout homme, toute femme, est aimé de Dieu, sans exception, sans exclusion. Il ne nous appartient pas de porter un jugement définitif, tout méchant peut encore se convertir. Jésus nous demande de prier pour ceux qui nous persécutent et d’aller jusqu’à aimer nos ennemis. C’est certainement une des demandes les plus difficiles à entendre. Surtout quand l’ennemi a causé la mort d’un être proche ou une souffrance dont la personne continue à subir les effets tout au long de sa vie. Cette demande s’insère dans toute une énumération de domaines dans lesquels Jésus demande à ses disciples de surpasser la justice des hommes et cela nous bouscule. Avec cette demande, Jésus vient à la fois nous dire qu’il ne faut pas se laisser envahir par la haine qui risque sinon de dominer notre vie et d’étouffer l’amour. Mais sa demande d’aimer nos ennemis vient aussi nous signifier que rien n’est définitivement acquis ou perdu dans cette vie, que Dieu peut encore y intervenir et nous surprendre. Et surtout, que Dieu compte sur nous pour faire advenir son Royaume en témoignant en son Nom de son Amour auprès de tous. Encore une fois, notre rapport à Dieu est appelé à venir illuminer nos rapports avec les autres.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don