Accueil
Refuser la misère, pourquoi les chrétiens sont concernés
Partager

Refuser la misère, pourquoi les chrétiens sont concernés

Un article rédigé par Stéphanie Gallet - RCF,  -  Modifié le 26 juin 2021
Le Temps de le dire Refuser la misère, pourquoi les chrétiens sont concernés
30è Journée mondiale du refus de la misère: l'occasion de redire que la grande pauvreté ébranle l'espérance et détruit la dignité de l'homme. Et que c'est là où les chrétiens sont attendus.
podcast image par défaut

"Quand on est à la rue on n'a plus d'estime de soi, on est des loques." Ce témoignage d'Evelyne Dubois, qui a connu la vie dans la rue, est retentissant en ce 17 octobre 2017, 30è Journée mondiale du refus de la misère. Le jour que choisit Emmanuel Macron pour lancer une "concertation pour construire une stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes". Lors d'un déjeuner il devait s'entretenir avec les représentants des principales associations de lutte contre la pauvreté. Notons dans la liste des personnalités conviées, Emmanuel Faber, Boris Cyrulnik, Véronique Fayet, François Soulage ou encore Claire Hedon, d'ATD Quart Monde.
 

Pour un chrétien, l'engagement n'est pas "la conséquence de la foi" mais "le lieu de la foi"

 

Ce soir, une cérémonie sur le parvis des droits de l'homme

Ce soir, à 18h une grande cérémonie se tient sur l'esplanade du Trocadéro, aussi appelée Parvis des droits de l’homme. Les participants rediront que la misère est une violation des droits humains les plus essentiels et qu’il appartient à chacun de s’engager pour faire reculer cette grande pauvreté.

 



 

Les droits de l'homme et l'espérance

2017, c’est aussi cette année que l’on célèbre le centenaire de la naissance du pere Joseph Wresinski, le 12 février 1917. C'est lui qui a fondé ATD Quart Monde, le mouvement à l'origine de cette journée de mobilisation. Lui qui a défendu toute sa vie la conviction que la misère est contraire aux droits de l'homme. 30 ans de lutte pour donner la parole aux plus démunis.

Parmi les droits humains essentiels, l'espérance. Volontaire permanent chez ATD Quart Monde, Paul Maréchal a pu recueillir le témoignage de nombreuses familles en situation très dure: "Au moins, que nos enfants ne vivent pas ce que l'on a vécu!" Or, "quand on vit l'extrême pauvreté, c'est ça que l'on casse: l'espérance de retrouver ses droits, de voir un jour sa dignité respectée."

 

Journée du refus de la misère, RCF célèbre 30 ans de combat - À elle seule elle symbolise l'engagement et la spiritualité du père Joseph Wresinski. Chaque 17 octobre est célébrée la Journée mondiale du refus de la misère. En 2017 on fête les 30 ans de cet événement qui fait entendre la voix des plus démunis.
> En savoir plus

 

l'engagement, "le lieu de la foi"

Comment se mobiliser tous pour que plus personne ne soit privé de l’essentiel: un toit, un travail, de quoi vivre dignement, mais aussi de quoi faire entendre sa voix dans le concert d’une société pas forcément ouverte aux plus pauvres? Pour Jean-Victor Elie, l'engagement n'est pas "la conséquence de la foi" mais "le lieu de la foi". "Il y a quelque chose qui se vit dans l'engagement et qui nous interpelle et qui peut nous déplacer très profondément sur notre propre vie de foi." Il est l'un des trois auteurs du "Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien" (éd. L'Atelier).

À l'heure où certains s'inquiètent de voir surgir une vision identitaire du christianisme, synonyme de conservatisme et de fermeture aux autres, Pierre-Louis Choquet, Jean-Victor Elie et Anne Guillard ont voulu redire avec ce plaidoyer l'importance de l'engagement des chrétiens dans le monde. Ils refusent "une vision étriquée de leur foi et un conservatisme érigeant le catholicisme" pour rappeler aux chrétiens l'importance de se mobiliser pour plus de justice sociale, une meilleure protection de l'environnement ou encore l'accueil des réfugiés.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don