Accueil
"Qu’ils soient un comme nous-mêmes" (Jn 17, 11b-19)
Partager

"Qu’ils soient un comme nous-mêmes" (Jn 17, 11b-19)

Un article rédigé par Pasteur Jean-Pierre Sternberger (50973) - RCF, le 24 mai 2023  -  Modifié le 24 mai 2023
Prière du matin "Qu’ils soient un comme nous-mêmes" (Jn 17, 11b-19)

"Qu’ils soient un comme nous-mêmes"

 

Méditation de l'évangile (Jn 17, 11b-19) par le pasteur Jean Pierre Sternberger

 

Chant final: "Que soit parfaite notre unité" par Les petits chanteurs de Lyon

michal-bielejewski-UNSPLASH michal-bielejewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi :
« Père saint,
garde mes disciples unis dans ton nom,
le nom que tu m’as donné,
pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.
Quand j’étais avec eux,
je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné.
J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu,
sauf celui qui s’en va à sa perte
de sorte que l’Écriture soit accomplie.
Et maintenant que je viens à toi,
je parle ainsi, dans le monde,
pour qu’ils aient en eux ma joie,
et qu’ils en soient comblés.
Moi, je leur ai donné ta parole,
et le monde les a pris en haine
parce qu’ils n’appartiennent pas au monde,
de même que moi je n’appartiens pas au monde.
Je ne prie pas pour que tu les retires du monde,
mais pour que tu les gardes du Mauvais.
Ils n’appartiennent pas au monde,
de même que moi, je n’appartiens pas au monde.

Sanctifie-les dans la vérité :
ta parole est vérité.
De même que tu m’as envoyé dans le monde,
moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.
Et pour eux je me sanctifie moi-même,
afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »

Source : AELF

Méditation Pasteur J.P. Sternberger

Parlant des disciples qu’il va quitter après la résurrection, Jésus demande à son Père : “Sanctifie-les (on pourrait aussi traduire “consacre-les”) dans la vérité, ta Parole est la vérité”.

Sanctifier, consacrer, c’est mettre à part, mettre de côté. Cela se fait presque toujours en vue de quelque chose ou de quelqu’un. Cela suppose une possibilité, un projet, un avenir. C’est, me semble-t-il, le cas ici.

Jésus ne demande donc pas seulement à son Père de protéger ses disciples, de leur épargner toute souffrance mais de faire en sorte qu’ils soient disponibles dans une perspective qui, d’emblée n’apparaît pas dans le texte. En d’autres termes, on n’est pas saint pour soi ou pour ce qui existe déjà mais en vue de ce qui vient. L’Église qui va être la réponse à cette prière de Jésus à son Père n’a pas pour raison d’être de simplement durer. Elle regroupe des disciples mis à part en vue d’un service, d’un témoignage, d’une ouverture au monde qui vient comme à Dieu.

“ Mets-les à part, demande le Christ à son Père, mets-les à part pour le temps et le monde qui vient, pour le Royaume déjà présent au milieu d’eux et qui s’étendra bientôt jusqu’aux confins de la terre, jusqu’aux confins où aujourd’hui nous, chrétiens du XXIème siècle nous habitons.

Seigneur, sanctifie-nous encore et à nouveau au service des prochains habitants de ce monde pour qui il faudra bien que ce monde soit, encore et à nouveau,  habitable. Amen

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don