Accueil
"Perdre un enfant n'est jamais dans l'ordre des choses"
Partager

"Perdre un enfant n'est jamais dans l'ordre des choses"

Un article rédigé par Guillaume Desanges - RCF Calvados-Manche, le 3 novembre 2023  -  Modifié le 28 février 2024

Mgr Bruno Feillet revient sur la mort accidentelle de Mehdi Riffi, tout jeune prêtre ordonné à Séez en 2020. L'évêque nommé, mais pas encore installé, souligne la perte immense que représente le décès d'un prêtre de 38 ans.

Mgr Bruno Feillet @eglise.catholique.fr Mgr Bruno Feillet @eglise.catholique.fr

"Si la mort est un passage pour la foi chrétienne, l'absence d'un être aimé est toujours une douleur."Mgr Feillet a rejoint Alençon à l'annonce du drame et témoigne de l'émotion de la famille de Mehdi Riffi: "Quand on perd un parent, on est orphelin, quand on perd un conjoint on est veuve ou veuf, mais quand on perd un enfant il n'y a pas de nom car c'est une douleur indicible."

Mais l'espérance chrétienne nous dit qu'il se détache de nous pour mieux s'attacher à Celui en qui il a mis toute sa joie." Le P. Mehdi Riffi sera enterré lundi 6 septembre. Une messe sera célébrée à 14h30 en la basilique d'Alençon à 14h30 en présence entre autres de Mgr Jacques Habert des mains duquel Mehdi Riffi avait reçu le sacrement de l'ordre en juin 2020, mais aussi de Mgr Pierre-Antoine Bozo, ancien vicaire-général du diocèse de Séez et évêque de Limoges.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don