Accueil
"N’invite pas tes amis ; invite des pauvres, des estropiés" (Lc 14, 12-14)
Partager

"N’invite pas tes amis ; invite des pauvres, des estropiés" (Lc 14, 12-14)

Un article rédigé par Gobilliard Emmanuel (Monseigneur) (57834) - RCF, le 31 octobre 2022  -  Modifié le 31 octobre 2022
Prière du matin "N’invite pas tes amis ; invite des pauvres, des estropiés" (Lc 14, 12-14)

"N’invite pas tes amis ; invite des pauvres, des estropiés"

Méditation de l'évangile (Lc 14, 12-14) par Mgr Emmanuel Gobilliard

Chant final: "Confitemini Domino" par la communauté de Taizé

alexandra-seinet alexandra-seinet

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    Jésus disait au chef des pharisiens qui l’avait invité :
« Quand tu donnes un déjeuner ou un dîner,
n’invite pas tes amis, ni tes frères,
ni tes parents, ni de riches voisins ;
sinon, eux aussi te rendraient l’invitation
et ce serait pour toi un don en retour.
    Au contraire, quand tu donnes une réception,
invite des pauvres, des estropiés,
des boiteux, des aveugles ;
    heureux seras-tu,
parce qu’ils n’ont rien à te donner en retour :
cela te sera rendu à la résurrection des justes. »

Source : AELF

Méditation Mgr Emmanuel Gobilliard

« Invite les pauvres, parce qu’ils n’ont rien à te rendre en retour ». Il me semble que cette attitude, généreuse, parce que désintéressée est aussi très intelligente, comme toujours dans l’Evangile. Trop souvent, nous autres, chrétiens, nous pensons que la sainteté est naïve, ou morale uniquement, qu’elle est un sacrifice qui ne nous apportera rien ici-bas mais tout au ciel. Il y a quelque chose de vrai, il ne faut pas calculer, mais cette gratuité-là est intelligente et elle nous apporte beaucoup, parce que les pauvres, en raison même du fait qu’il y a de la gratuité, qu’on n’est pas dans une logique de mondanité ou de séduction, ou de flatterie, est vraie. Avec bienveillance, les pauvres que nous inviterons à notre table, nous ferons réfléchir sur les questions essentielles, vitales, ils nous feront progresser dans nos réflexions. Ils nous aideront dans les décisions à prendre et nous ouvrirons de nouveaux horizons, de nouvelles perspectives. Dans le domaine de l’annonce de l’Évangile, ils ont une longueur d’avance sur nous et obtiennent des résultats parfois inespérés. Le pape François nous l’a fait comprendre dans la joie de l’Évangile. Si eux-mêmes sont saisis par l’Évangile, si nous les aidons, non seulement à vivre matériellement mais aussi à rencontrer Jésus et à découvrir la saveur de l’Évangile, ils seront pour nous de précieux soutiens, et ce que nous ne pouvons pas dire, parce que cela risque de ne pas être reçue dans une société qui accorde peu de crédibilité à l’Église institution, les plus pauvres peuvent le dire. Ils peuvent oser plus, ils sont plus crédibles et plus vrais. Leur parole touche d’une manière particulière. Nous devons absolument, non seulement les soutenir matériellement et psychologiquement, mais nous devons aussi les soutenir spirituellement pour qu’ils soient vraiment des disciples missionnaires. L’Evangile, la conversion au mystère pascal, à la personne de Jésus se fait par les pauvres, par nous aussi, mais à condition que nous soyons pauvres.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don