Accueil
"Lumière qui se révèle aux nations" (Lc 2, 22-35)
Partager

"Lumière qui se révèle aux nations" (Lc 2, 22-35)

Un article rédigé par Père François Lestang (50793) - RCF,  -  Modifié le 29 décembre 2021
Prière du matin "Lumière qui se révèle aux nations" (Lc 2, 22-35)

"Lumière qui se révèle aux nations"

Méditation de l'évangile (Lc 2, 22-35) par le père François Lestang

Chant final: "Cantique de Syméon" par la communauté de l'Emmanuel

michal-bielejewski-UNSPLASH michal-bielejewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse
pour la purification,
les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem
pour le présenter au Seigneur,
selon ce qui est écrit dans la Loi :
Tout premier-né de sexe masculin
sera consacré au Seigneur.
Ils venaient aussi offrir
le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur :
un couple de tourterelles
ou deux petites colombes.

Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon.
C’était un homme juste et religieux,
qui attendait la Consolation d’Israël,
et l’Esprit Saint était sur lui.
Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce
qu’il ne verrait pas la mort
avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.
Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple.
Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus
pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,
Syméon reçut l’enfant dans ses bras,
et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître souverain,
tu peux laisser ton serviteur s’en aller
en paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu le salut
que tu préparais à la face des peuples :
lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël. »
Le père et la mère de l’enfant
s’étonnaient de ce qui était dit de lui.
Syméon les bénit,
puis il dit à Marie sa mère :
« Voici que cet enfant
provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël.
Il sera un signe de contradiction
– et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – :
ainsi seront dévoilées
les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

Source : AELF

Méditation Père François Lestang

Qui es-tu, Jésus ? Syméon t’attend comme le Christ, ce mot grec qui désigne celui qui a reçu de Dieu une onction d’huile, pour accomplir une mission particulière. Dans la tradition d’Israël, des rois, des prophètes, des prêtres recevaient l’onction au moment de commencer leur service, en faveur du peuple d’Israël, au nom du Seigneur, le « Maître Souverain ».

Qui es-tu Jésus ? Poussé par l’Esprit, Syméon te reconnaît en ce tout petit enfant de quarante jours, et il voit en toi une vocation qui dépasse les frontières du peuple d’Israël. Certes, tu en seras la gloire, mais, tu seras aussi une lumière destinée aux nations, ce que le prophète Isaïe avait prophétisé du serviteur du Seigneur, mais aussi de Jérusalem elle-même. La mission de Dieu en toi, son Messie, va au-delà de ce peuple dont tu es issu, elle doit rejoindre toute l’humanité.

Qui es-tu Jésus ? Tu seras un signe de contradiction, déclare Syméon. Ce sera le cas au sein de ton peuple, et même au sein de tes disciples lorsque tu annonceras ta mort et ta résurrection ; c’est aujourd’hui encore le cas parmi les nations de la terre. Ta présence, ta promesse de vie, ta manière de manifester Dieu dérangent les pensées de nos cœurs, qui si souvent ne sont pas celles de Dieu.

Qui es-tu, Jésus ? Tu es celui qui m’as aimé et s’est livré pour moi. Avec confiance dans ton amour, révélé dans la faiblesse, je veux moi aussi, toujours plus, être enfant du Père.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don