Accueil
"Les gens de chez lui affirmaient : Il a perdu la tête" (Mc 3, 20-21)
Partager

"Les gens de chez lui affirmaient : Il a perdu la tête" (Mc 3, 20-21)

Un article rédigé par Millevoye Bruno (Père) (54961) - RCF,  -  Modifié le 24 janvier 2022
Prière du matin "Les gens de chez lui affirmaient : Il a perdu la tête" (Mc 3, 20-21)

"Les gens de chez lui affirmaient : Il a perdu la tête"

Méditation de l'évangile (Mc 3, 20-21) par le père Bruno Millevoye

Chant final: "Tu es ma part, mon héritage" par père Elie

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
    Jésus revint à la maison,
où de nouveau la foule se rassembla,
si bien qu’il n’était même pas possible de manger.
    Les gens de chez lui, l’apprenant,
vinrent pour se saisir de lui,
car ils affirmaient :
« Il a perdu la tête. »

Source : AELF

Méditation  Père Bruno Millevoye

L’évangile ne cache pas les oppositions auxquelles Jésus doit faire face. Et il n’est pas sorti de l’auberge, c’est le moins qu’on puisse dire.

Après des démons de toutes sortes, les pharisiens et les hérodiens, le voilà en butte avec des membres de sa famille. On ne sait pas ce qui leur arrive. Est-ce qu’ils avaient trop faim ?

Est-ce qu’ils sont fatigués du désordre qui s’installe chaque fois que Jésus vient à la maison ?

Il sera de nouveau question de cette famille quelques versets plus loin quand elle cherchera Jésus. Il répondra : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » … « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

Reconnaissons que Jésus n’est pas très diplomate. Mais est-ce une raison pour penser qu’il a perdu la tête ? Qu’il est possédé ? Qu’il faut se saisir de lui et, pire, le faire périr ? Si on ajoute à cette adversité les foules qui le pressent et ses disciples dont on découvrira qu’ils ne sont pas toujours bien malins, on peut se demander où Jésus a-trouvé la force de mener jusqu’au bout sa mission ? Là se trouve le mystère de celui qui a pris sur lui le péché du monde, notre bêtise, notre méchanceté, nos peurs. Là est Dieu et sa puissance qui nous délivre de notre bêtise, de notre méchanceté, de nos peurs. Là, Jésus est présent. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don