Accueil
"Le jour où le Fils de l’homme se révélera" (Lc 17, 26-37)
Partager

"Le jour où le Fils de l’homme se révélera" (Lc 17, 26-37)

Un article rédigé par Antoni Sébastien (Père) (54902) - RCF,  -  Modifié le 12 novembre 2021
Prière du matin "Le jour où le Fils de l’homme se révélera" (Lc 17, 26-37)

"Le jour où le Fils de l’homme se révélera"

Méditation de l'évangile (Lc 17, 26-37) par le père Sébastien Antoni

Chant final: "Mon Seigneur et mon Dieu" par la communauté des Béatitudes

alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
    « Comme cela s’est passé dans les jours de Noé,
ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l’homme.
    On mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari,
jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche
et où survint le déluge qui les fit tous périr.
    Il en était de même dans les jours de Loth :
on mangeait, on buvait,
on achetait, on vendait,
on plantait, on bâtissait ;
    mais le jour où Loth sortit de Sodome,
du ciel tomba une pluie de feu et de soufre
qui les fit tous périr ;
    cela se passera de la même manière
le jour où le Fils de l’homme se révélera.
    En ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse,
et aura ses affaires dans sa maison,
qu’il ne descende pas pour les emporter ;
et de même celui qui sera dans son champ,
qu’il ne retourne pas en arrière.
    Rappelez-vous la femme de Loth.
    Qui cherchera à conserver sa vie la perdra.
Et qui la perdra la sauvegardera.
    Je vous le dis :
Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit :
l’une sera prise, l’autre laissée.
    Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain :
l’une sera prise, l’autre laissée. »
    Prenant alors la parole, les disciples lui demandèrent :
« Où donc, Seigneur ? »
Il leur répondit :
« Là où sera le corps,
là aussi se rassembleront les vautours. »

 

Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni

Manger, boire, se marier, acheter et vendre, planter et bâtir, … Bref,  le tout qui remplit la vie ici et maintenant,  Rien de toutes nos actions et activités ne doit cacher l'avenir que Dieu fait et fera, ni boucher l'horizon du Royaume. Les joies de ce monde sont bonnes et ne sont certainement pas à mépriser… ce terrible mépris du monde qui ne l'envisage que comme un ennemi à combattre… Et réduire les croyants, aux yeux d’un monde qu’il déteste à ces vautours dont parle le texte… Hélas parfois certaines personnes qui se disent chrétiennes envisagent leur vie dans la haine du monde… Ces personnes ne sont pas chrétiennes, puisqu’elles refusent le principe essentiel de l’incarnation, où Dieu redit son engagement et son amour de l’humanité jusqu'à en mourir… Le chrétien, le vrai, celui qui est pétri de la grâce de Dieu, de la confiance, du goût de la vie que propose l’Evangile… celui-là  vit les joies saines du monde mais sans cesser d'attendre celles que Dieu promet. Ce croyant vit malgré les détresses du monde sans cesser d'espérer la victoire du Dieu qui est amour. Et nous-mêmes qui essayons de vivre, au nom de l'Église, à cause de notre baptême, il nous faut renoncer constamment à mettre notre joie et notre sécurité dans l'œuvre de nos mains ou de notre esprit, dans ces idoles qui enchaînent le cœur. LA vraie joie, c’est Dieu qui la donne. Aujourd’hui et non seulement demain.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don