Accueil
La semaine de prière pour l’Unité des chrétiens, un temps à vivre en Bretagne
Partager

La semaine de prière pour l’Unité des chrétiens, un temps à vivre en Bretagne

RCF Côtes d'Armor, le 17 janvier 2024  -  Modifié le 17 janvier 2024

C'est toujours un temps fort. La semaine pour l'unité de prière des chrétiens se déroule du 18 au 25 janvier. Catholiques, protestants et orthodoxes sont invités à se réunir dans la prière. Le thème de cette année nous vient de l’Evangile selon Luc : “Tu aimeras le Seigneur ton Dieu… et ton prochain comme toi-même” (Luc 10,27 – Thème 2024). Entretien avec Alain Lizé, diacre, et l'un des délégués à l'œcuménisme dans le diocèse de Vannes.

Photo de Aaron Burden sur Unsplash Photo de Aaron Burden sur Unsplash

C'est toujours un temps fort. La semaine pour l'unité de prière des chrétiens se déroule du 18 au 25 janvier. Catholiques, protestants et orthodoxes sont invités à se réunir dans la prière. Le thème de cette année nous vient de l’Evangile selon Luc : “Tu aimeras le Seigneur ton Dieu… et ton prochain comme toi-même” (Luc 10,27 – Thème 2024).

Entretien avec Alain Lizé, diacre, et l'un des délégués à l'œcuménisme dans le diocèse de Vannes.

A quand remonte cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens ?

La semaine de l'unité des chrétiens remonte loin ! L’un des fondateurs, le père Paul Couturier, était prêtre dans le diocèse de Lyon, et l’a lancé  dans les années 1920-1930. En fait, la semaine de l'unité des chrétiens, ça devrait être toute l'année. On prie pour l'unité des chrétiens, l’oecuménisme, ce dialogue qui existe entre les les différentes églises de confession chrétienne, c'est-à-dire les églises qui croient au Christ mort et ressuscité. Ce dialogue, il existe, mais beaucoup de chrétiens l'ignorent ou n’en voient pas l’intérêt.

Parce qu’ils restent bloqués sur les différences ?

Il y a des images qui se forgent. On dit, par exemple, que les protestants ne croient pas en Marie. En fait, c'est bien plus complexe que ça. Alors qu'en fait le Christ nous dit “Que tout soit un comme moi, je suis un avec avec mon père”. Il n’y a pas matière à option. L'unité des chrétiens devrait être notre prière quotidienne. Prier, non pas pour que l'Église soit une, elle peut être différente avec des variétés intéressantes, mais que l’on avance dans le même axe, c'est-à-dire que l’on fasse connaître Jésus, celui qui qui est notre notre berger, notre pasteur. C'est notre vocation à tous, chrétiens.

La différence peut-elle enrichir la foi selon vous ?

Absolument, moi j'ai découvert combien par exemple nos frères protestants de l'Eglise unifiée de France connaissent vraiment bien la Bible. Je pense que c'est une source d'enrichissement pour nous, catholiques, qui avons peut-être découvert ou qui découvrons parfois la Bible bien tardivement.

Y a-t-il des temps forts particuliers, par exemple, dans le diocèse de Vannes ?

En général, il y a des soirées qui sont organisées. Une à Vannes, une à Lorient. L'objectif, c'est, ce soir-là, de rassembler des chrétiens de différentes Eglises pendant une soirée, pour prier le Seigneur pour cette unité notamment. Cette semaine, la thématique, c'est "aimer le Seigneur son Dieu et aimer son prochain comme soi-même", sur le thème de l'évangile du bon Samaritain. Cela implique de nous regarder les uns les autres, sachant que notre vocation à tous, c'est l'amour du prochain. C'est là que le Seigneur nous dira “Qu'as-tu fait de ton frère? ” Cette célébration est préparée par un pays différent chaque année. Cette année, c'est le Burkina Faso, sachant que le pays vit des des choses vraiment très difficiles et que les églises entre elles ont vraiment besoin d'être unifiées, d'avancer ensemble dans ce terrible conflit qui oppose une bonne partie de la population. C'est vraiment intéressant que ce soient des Eglises des pays qui sont dans la souffrance qui puissent organiser cette célébration. Il y a des prières communes, l'Évangile qui est commun. Cela permet d'être tous ensembles, ce soir-là, dans le monde entier, et de vivre ce même thème. 

Propos recueillis par Claire Le parc.

Des temps de prière sont organisés dans les Côtes d'Armor, le Finistère, l'Ille-et-Vilaine et le Morbihan.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don