Accueil
Illumine nos coeurs (Lc 18, 35-43)
Partager

Illumine nos coeurs (Lc 18, 35-43)

RCF Hérault,  -  Modifié le 25 novembre 2021
Perle du jour Illumine nos coeurs (Lc 18,35-43)

 

Illumine nos coeurs

Perle du jour selon l'évangile de saint Luc, chapitre 18, versets 35 à 43,  par le frère Arnaud Blunat, dominicain

Chant final: "Ouvre mes yeux" par la communauté de l'Emmanuel

 

Priscilla du Preez - UNSPLASH Priscilla du Preez - UNSPLASH


 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (18, 35-43)

Alors que Jésus approchait de Jéricho, un aveugle mendiait, assis au bord de la route.
    Entendant la foule passer devant lui, il s’informa de ce qu’il y avait.
    On lui apprit que c’était Jésus le Nazaréen qui passait.
    Il s’écria : « Jésus, fils de David, prends pitié de moi ! »
    Ceux qui marchaient en tête le rabrouaient pour le faire taire.
Mais lui criait de plus belle : « Fils de David, prends pitié de moi ! »
    Jésus s’arrêta et il ordonna qu’on le lui amène.
Quand il se fut approché, Jésus lui demanda :  « Que veux-tu que je fasse pour toi ? »
Il répondit : « Seigneur, que je retrouve la vue. »
    Et Jésus lui dit : « Retrouve la vue ! Ta foi t’a sauvé. »
    À l’instant même, il retrouva la vue, et il suivait Jésus en rendant gloire à Dieu.
Et tout le peuple, voyant cela, adressa une louange à Dieu.

Avec une rare énergie, voilà donc cet aveugle de Jéricho, assis au bord de la route, qui interpelle Jésus. A deux reprises, le texte de Luc rapporte ce cri poignant : Jésus, fils de David, prends pitié de moi ! Comment ne pas être ému par une telle situation ? Mais l’évangile reste toujours sobre.  Ce qui ressort, c’est ce dialogue entre Jésus et l’aveugle. Jésus aurait pu se contenter de passer, de le toucher, puis de continuer son chemin. Ce n’est pas de cette façon qu’il veut entrer en relation avec les malades, et au fond, avec tout homme. Jésus est l’homme de la rencontre, l’homme de la parole. Bien que ce dialogue soit réduit au minimum, il est néanmoins essentiel. En demandant à l’aveugle : que veux-tu que je fasse pour toi ? Il le considère comme un être libre, une personne à part entière. Il donne la parole à celui qui est déconsidéré, laissé au bord du chemin. Jésus entend le cri des pauvres, comme le disent si souvent les psaumes.

Seigneur Jésus, nous aussi, nous sommes si souvent dans la même situation que cet aveugle. Entends notre cri quand nous sommes plongés dans la nuit, dans nos ténèbres intérieures, paralysés par nos peurs et nos angoisses. Entends notre prière qui implore ton pardon pour nos fautes, pour ces défauts dont nous avons tant de mal à nous convertir. Ecoute nos supplications, réponds à nos appels quand nous te demandons de nous guérir de nos maladies physiques, de nos douleurs morales, de nos blessures affectives.

Donne-nous la grâce de croire que ton amour nous sauve et nous relève. Fais-nous ressentir les effets de ton pardon quand nous venons le chercher auprès de toi. Que ta joie illumine nos cœurs et transfigure nos visages. Alors comme l’aveugle, nous pourrons te suivre en rendant gloire !


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don