Accueil
En communion avec les chrétiens d’Ukraine
Partager

En communion avec les chrétiens d’Ukraine

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 8 décembre 2022  -  Modifié le 8 décembre 2022
Carrefour Catholique En communion avec les chrétiens d'orient

Le 10 décembre prochain à la basilique du Sacré Coeur de Marseille, l’oeuvre d’Orient propose à 19H une messe en communion avec la communauté gréco-catholique ukrainienne célébré par Mgr Hlib Lonchyna, administrateur de l’Éparchie de France, du Bénélux et de Suisse, et en présence du cardinal et archevêque de Marseille Jean-Marc Aveline. On en parle tout de suite avec notre invitée.

© Elisabeth Martin-Lebrun dans les studios de Dialogue RCF © Elisabeth Martin-Lebrun dans les studios de Dialogue RCF

Des chrétiens de France qui viennent en aide aux chrétiens d’Orient, qu’ils soient originaires de Terre sainte, d’Irak, de Syrie, du Liban ou encore d’Ukraine; voici résumée la mission que poursuit l'œuvre d’Orient depuis plus de 150 ans.


Pour Elisabeth Martin-Lebrun, déléguée de l'œuvre d’orient à Marseille depuis dix-huit mois, “le but premier est vraiment de faire connaître et aimer les chrétiens d’orient et après de voir comment les soutenir dans leur pays par des projets”. Des projets principalement axés sur l’éducation, la santé ou encore la préservation du patrimoine.

La place fondamentale des chrétiens en Orient


“Ce sont des communautés qui sont devenues des minorités, explique Elisabeth Martin-Lebrun, historiquement, ils ont souvent un statut politique de seconde zone et ont souvent moins de droits, moins de reconnaissance dans l’ensemble des systèmes politiques de ces différents pays. Pourtant ils sont essentiels, (...) les chrétiens, c’est le petit groupe  qui justement fait tiers (...) face à des mouvements qui s’affrontent”. Cette altérité est nécessaire dans certains pays pour une plus grande stabilité sociale et politique.


Elisabeth, précise: “un jour, un de mes amis orientaux m’a dit, “les chrétiens sont humanistes”, et c’est le message profond du christ (...), c’est plus fort que les dogmes et les règles (...) et je pense que le monde en a besoin”.

Sur Marseille, l'œuvre d’Orient est particulièrement présente auprès de la communauté gréco-catholique ukrainienne. Une solidarité qui s’est mise en place très vite, dès le début du conflit, pour accueillir dignement des réfugiés  ukrainiens, principalement des femmes et des enfants.

 

Une messe sera célébrée le 10 décembre prochain à la basilique du Sacré Coeur de Marseille à 19H en communion avec la communauté gréco-catholique ukrainienne, en présence de Mgr Lochyna, administrateur apostolique de l’éparchie de France, du Bénélux et de Suisse, Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l'Oeuvre d'Orient et Mgr Jean-Marc Aveline.


Une communion de prière qui touche particulièrement les communautés orientales, souvent plus spirituelles que les occidentaux. “Ces communautés ont une foi très vive, complète Elisabeth Martin-Lebrun, sinon ils auraient laissé tomber depuis des millénaires. Le fait qu’on s’associe avec eux par la prière leur donne de l'énergie".
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don