Accueil
"Des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors ils ..." (Lc 5, 33-39)
Partager

"Des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors ils ..." (Lc 5, 33-39)

Un article rédigé par Millevoye Bruno (Père) (54961) - RCF,  -  Modifié le 29 septembre 2021
Prière du matin "Des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors ils ..." (Lc 5, 33-39)

"Des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, ils jeûneront"

Méditation de l'évangile (Lc 5, 33-39) par le père Bruno Millevoye

Chant final: "Un vin nouveau" par Hillsong en français

alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    les pharisiens et les scribes dirent à Jésus :
« Les disciples de Jean le Baptiste jeûnent souvent
et font des prières ;
de même ceux des pharisiens.
Au contraire, les tiens mangent et boivent ! »
    Jésus leur dit :
« Pouvez-vous faire jeûner les invités de la noce,
pendant que l’Époux est avec eux ?
    Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ;
alors, en ces jours-là, ils jeûneront. »

    Il leur dit aussi en parabole :
« Personne ne déchire un morceau à un vêtement neuf
pour le coudre sur un vieux vêtement.
Autrement, on aura déchiré le neuf,
et le morceau qui vient du neuf
ne s’accordera pas avec le vieux.
    Et personne ne met du vin nouveau
dans de vieilles outres ;
autrement, le vin nouveau fera éclater les outres,
il se répandra
et les outres seront perdues.
    Mais on doit mettre le vin nouveau dans des outres neuves.
    Jamais celui qui a bu du vin vieux ne désire du nouveau.
Car il dit : “C’est le vieux qui est bon.” »

 

Source : AELF

Méditation Père Bruno Millevoye

Ces deux enseignements, l’un autour du jeûne, l’autre à travers la parabole du vêtement neuf ou vieux peut nous aider à réfléchir, en ce début d’année, notamment pastorale, à faire des choix judicieux, soit personnels, soit collectifs. Personnels : quelle attitude, quelle pratique m’aidera à vivre en relation avec Jésus-Christ ? Le jeûne n’étant pas forcément la solution. Collectifs : comment choisir entre d’anciennes manières de faire et de nouvelles en sachant qu’il est difficile d’associer, comme pour un vêtement, le neuf et le vieux… Ce qui est intéressant mais aussi déstabilisant, c’est que l’Évangile ne nous apporte pas de réponse claire, comme souvent d’ailleurs. Malgré tout, il nous donne deux repères pour pendre de bonnes décisions. Le premier est Jésus-Christ.  C’est sans doute trop facile mais c’est ainsi. Qu’est-ce qui me permet d’être en compagnie de lui ? La prière, l’écoute de la Parole de Dieu, la vie communautaire, un engagement au service de personnes qui ont besoin d’aide ? Le second est la cohérence. En effet, à y regarder de plus près, la parabole n’oppose pas le vieux et le neuf mais constate la différence. En revanche, ce qui est nécessaire, c’est de faire des choix cohérents et d’associer ce qui est compatible. Ce qui est bon peut venir de l’ancien, ce qui est fort peut venir du neuf. Mais le neuf et le vieux ne s’associe pas toujours. Plusieurs possibilités donc mais la liberté de faire des choix cohérents. Plusieurs possibilités à l’égard de Jésus-Christ. Un seul impératif : être avec lui. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don